30/04/2007

Le bilinguisme est possible et nécessaire

Le DIP répond nécessairement oui à la question qu'il a demandé à Pascal Décaillet de lui poser: une école exigeante pour tous. Bravo! Une école aussi adaptée à notre temps, pas seulement dans ses pédagogies comme certains se sont limités à penser. Mais aussi dans ses contenus. Une école adaptée aussi aux demandes d'une majorité de ses élèves qui ont envie d'apprendre, de découvrir de nouveaux horizons.

Or, il est un besoin que l'école publique genevoise ne couvre qu'imparfaitement, sinon presque pas : l'immersion des élèves dans une autre langue et dans la culture qui l'accompagne. Elle donne l'impression d'être à la traîne de l'offre des écoles privées. Elle ne remplit pas son rôle social.

Certes, il est possible de passer une maturité bilingue français-allemand et français-anglais, dans un nombre limité de classes. Mais rien n'existe pour le cycle (et encore moins à l'école primaire). Or, ce ne sont pas les professeurs de langue maternelle anglaise et allemande qui y manquent. Un cycle, rien qu'un pour commencer, et les élèves comme leurs parents seraient rassurés, qui se soucient d'être des Suisses capables de converser avec la majorité de leurs concitoyens, des citoyens du monde capables de ne pas baragouiner l'anglais au travail ou en voyage. Car plus tôt on commence, et mieux c'est.

Et puis, tant qu'à faire, pourquoi ne pas faire l'inventaire complet des compétences linguistiques des enseignants - ou de ceux qu'un tel renouveau de l'école pourrait motiver. Peut-être que l'italien, l'espagnol, le portugais voire d'autres langues pourraient entrevoir un avenir radieux ! A quand une décision audacieuse du chef du DIP ?

Petit avantage: la maîtrise du français aurait tout à y gagner.

11:19 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

24/04/2007

Les SIG ne font pas la lumière sur Rhino

Depuis trois ans, les SIG savaient, grâce à un avis de droit qu'ils avaient eux-mêmes commandé, que la fourniture d'électricité aux squatters de Rhino et d'ailleurs pourrait constituer "une complicité à violation de domicile".

Depuis, motus, bouche cousue, bref, la nuit complète. Et leur promesse dans la Tribune du 24 avril de "s'expliquer lundi" 23 avril tient plus des pratiques d'Eole que de la glasnost qui devrait inspirer une entreprise publique, propriété des citoyens qui y sont notamment représentés par leurs partis.

Les Genevois ne savent donc toujours pas qui au sein du Conseil d'administration ou, plus vraisemblablement compte tenu de l'aspect "opérationnel" de cet avis de droit, au sein de la direction des SIG, a décidé de ne pas rendre public ce document pendant trois longues années. Un proche des squatters? Un "simple" allié objectif? Un responsable trop occupé par d'autres tâches?

Pour mémoire, on rappellera que dans le cas des affaires de l'uni, le DIP avait aussi eu des problèmes d'interprétation d'avis de droit. Les avis de droit, c'est si compliqué... à s'en dépétrer!

Puisque les SIG ne veulent pas répondre à la presse sur ce point, il faudra que le Conseil d'Etat, en tant qu'autorité de surveillance, leur intime de le faire. C'est ce que je ne manquerai pas de demander à l'exécutif, dès la prochaine session du Grand Conseil. 

 

13:45 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

23/04/2007

Des élections françaises rentables pour Genève !!!

Une école en Ville, un dimanche d'avril pas comme les autres, des Français de Genève impatients d'y déposer leur bulletin dans l'urne pour élire leur président-e, des contractuels voraces. Voilà le petit menu concocté par nos édiles pour bien rappeler aux Français qu'à l'étranger très voisin, on ne badine pas avec le non-respect du stationnement. Et même le dimanche des élections présidentielles.

Vu le taux de participation, l'opération a dû être rentable. Pour les caisses de la Ville. Mais pas pour son crédit.

Dimanche prochain, n'oubliez pas de donner une leçon à ces sangsues attachées aux seules basques des automobilistes. Allez donc voter pour les candidats qui entendent redonner un sens aux expressions "priorités" et "sens de la mesure". La sécurité, ce n'est pas la chasses obsessionnelle aux véhicules plus ou moins mal garés, c'est d'abord la lutte contre les dealers qui sévissent sur les quais, dans les parcs ou dans les préaux !

 

16:00 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

03/04/2007

Votre premier billet

Bonjour,

Merci d'avoir créé votre blog sur notre plateforme. Vous pouvez dès à présent bloguer librement, mais nous vous conseillons de paramétrer d'abord votre blog à l'aide de quelques menus simples qui se trouvent sur la colonne de gauche de votre administration:

1. Paramétrer le blog

Sous Paramètres / Blog, vous pouvez donner un nom à votre blog. C'est ce nom qui apparaîtra dans les pages d'index. Vous pouvez également mettre un sous-titre et une description qui permettra aux moteurs de recherche de mieux vous trouver.

2. Paramétrer les commentaires

Sous Paramètres / Commentaires, vous pouvez choisir si vos visiteurs peuvent commenter librement vos billets ou si vous préférez les modérer (les lire) avant d'autoriser la publication.

3. Décrivez-vous

Sous Auteur, Editer Auteur, vous pouvez insérer toutes les caractéristiques personnelles que vous désirez. Et vous pouvez choisir lesquelles vous voulez voir publiées lorsqu'un visiteur cliquera sur le lien "A mon propos" de votre blog.

4. Choisissez les catégories de vos billets.

Au moment de la création de votre blog, vous avez choisi une catégorie générale pour votre blog, celle qui apparait en troisième colonne de l'index de nos blogs. Mais vous pouvez aussi catégoriser vos billets à l'intérieur de votre blog (les catégories qui apparaissent en 2e colonne de votre page d'accueil). Allez dans Notes / Catégories, et choisissez celles que vous voulez.

5. Ecrivez votre premier billet

Ceci fait, lancez-vous dans la rédaction de votre premier billet. Dans Notes / Nouvelle note, vous pouvez lui donnez un titre, une catégorie , et écrire jusqu'à... 65'535 caractères. A l'aide du menu au-dessus du texte, vous pouvez insérer du gras, de l'italique, faire des listes, insérer des liens hypertextes ou des images. Lorsque vous avez terminé, il suffit de cliquer sur "Bloguer ceci!" pour que votre billet soit publié.

6. Corriger un billet paru

Personne n'est parfait. Pour corriger un billet paru, aller sous Notes / Editer une note. Vous pourrez modifier n'importe quel billet déjà rédigé. C'est également là que vous pourrez effacer un billet, comme par exemple ce premier billet que nous avons placé pour vous.

7. Editer et corriger des commentaires

Dans Notes / Commentaires, vous pourrez intervenir également sur les commentaires liés à vos billets. C'est également là que vous pourrez les publier si vous avez choisi l'option Commentaires modérés.

8. Créer une liste de liens

Sous Liens / Liens, vous pouvez créer une liste de vos liens favoris qui seront affichés en 2e colonne de votre blog.

9. Voir votre audience

Sous Statistiques / Webalizer, vous pourrez suivre jour après jour votre succès et découvrir combien de visiteurs sont venus lire vos billets.

10. Envoyer des billets par votre téléphone mobile 

Vous pouvez bien évidemment consulter votre blog sur votre téléphone mobile en reprenant l'adresse de votre blog et en la terminant par /mobile

Vous pouvez également envoyer des billets depuis votre téléphone mobile. Pour cela, il vous suffit de créer une adresse e-mail dans Auteur / Editer Auteur. Puis, depuis votre téléphone mobile, créer un MMS que vous enverrez à cettre adresse pour publier votre billet. 

Bonne chance!

10:01 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |