27/07/2007

Les emplois et les entreprises contribuables, dehors!

La néo-conseillère administrative Sandrine Salerno est une pro-squatter. C'est son droit. En revanche. son mépris pour les besoins des personnes à la recherche d'un emploi et des entreprises est peu compréhensible, alors que ce serait son devoir que de faciliter leur création en Ville. 

Interrogée par la Tribune (26 juillet 2007) sur les terrains qui pourraien être mis à disposition des squatters. elle relève d'abord qu'il n'y a guère d'immeubles disponibles (d'autant que la Ville a déposé plainte pénale pour obtenir l'expulsion de 7 des 24 squats restants). Pour imaginer ensuite "d'utiliser certaines de nos zones industrielles situées en milieu urbain" en faveur des squats.

Bravo Madame Salerno! Grâce à pareille politique de Gribouille, Genève évitera de créer des emplois, repoussera les entreprises vers d'autres communes, perdra des recettes fiscales que génèrent leurs activités.

Madame Salerno a une excuse. La même majorité de gauche du Conseil administratif où elle a été élue a déjà réussi à chasser de Genève une grande banque privée. Entre autres. 

Dédain de l'argent pour dédain de l'argent, elle donne au passage un prétexte à ceux qui veulent supprimer la taxe professionnelle. Genève est vraiment trop riche. Il faut lui supprimer le superflu! Elle nous en sera certainement reconnaissante...

10:46 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.