17/08/2007

Du IIIe Reich à la RDA: le poids de la honte

Un ordre écrit de tir sur les fuyards du paradis de la République démocrtatique allemande (RDA), remontant à 1973, vient d'être retrouvé. "Hommes, femmes, enfants, abattez-les tous!" dit-il en substance. "Car les femmes et les enfants sont utilisés pour protéger les hommes". Pas de pitié donc.

On savait par le nombre de morts, pas exactement établi, le prix qu'ont payé les citoyens de la RDA à la dictature communiste, au mur de Berlin et au rideau de fer. Mais les documents écrits, établissant les resposabilités, sont rarissimes. Les dirigeants de l'ex-"patrie des ouvriers, des paysans et des intellectuels" ne se sont pas fait faute de se prévaloir de leur absence pour se défausser de leurs responsabilités lors des procès qui ont suivi son implosion. Même aujourd'hui, ils continuent à nier l'inhumanité de leurs ordres. Difficile de se raser le matin en songeant à ceux qu'on a fait assassiner !

C'est probablememt un déni de réalité du même ordre qui s'était emparé des dirigeants du IIIe Reich à propos de l'holocauste. Pas d'ordres écrits là non plus. La "solution finale" est l'un des pires non-dits de l'histoire humaine. La conférence du Wannsee qui l'a planifiée en 1943 s'est déroulée sans procès-verbaux. Les bourreaux ont tout tenté pour se faire passer pour de consciencieux bureaucrates, du procès de Nuremberg à celui de Eichmann. Raul Hillberg, l'historien de l'holocauste qui vient de mourir, s'en était convaincu.

Pour l'honnête homme du siècle passé comme de ceux qui suivront, les responsables des tirs de la RDA comme des camps d'extermination du IIIe Reich uns resteront marqués à jamais non seulement par leurs décisions homicides, mais au moins autant par leur honte d'admettre et les balles dans le dos, et les chambres à gaz.

 

11:54 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Belle tirade ! Mais pourquoi ne pas avoir inclu les meutres politiques commis par les Américains au Chili? Est-ce parce qu'a vos yeux la democratie ne peut pas être socialiste? La democratie doit fuir les copinages pour etre credible. Ce que vous dénoncez est juste, mais pourquoi, avec votre propre parti avez vous de comportements qui certes ne mettent pas en jeu l'humanite, mais demontrent une furieuse envie de vous approprier le pouvoir ? Car toutes ces horreurs (vous avez raison de les denoncer et je vous soutiens pleinement) n'ont eu d'autre but que le Pouvoir, le Pouvoir a tout prix!
J'ai participe avec mes freres, dont un a disparu au Chili, au rêve democratique d'un homme élu par le peuple. Mais d'autre gens, étrangers au pays y ont vu une menace pour leur hégemonie et ils ont tout brisé. Le pire est que cela s'est fait sous le couvert de la democratie et a été commis par l'une de plus grandes democraties (au moins sur le papier).
Hasta luego amigo

Écrit par : Manuel Perez | 18/08/2007

Monsieur,
Il n'y a qu'une Horreur! (avec un grand "H")
D'où qu'elle vienne et quelle que soit l' "idéologie" qui la nourisse. Elle n'est ni de gauche ni de droite, elle est dans l'homme, l'homme avec un très petit "h". Et ce n'est pas grandir le "h" que de n'en dénoncer qu'une partie à des fins politiques. Aussi bien si on est "radical-libéral" que si on est de "gauche", pour ensuite la comparer à la "pire" des parties de l'Horreur. Pour autant qu'il soit possible de mettre une "échelle de Richter" à l'Horreur.
Oui, je sais! La liste exhaustive des parties de cette Horreur serait trop longue. Elle continue d'ailleur de s'allonger chaque jour partout dans le monde. Tous les continents sont touchés et la Suisse n'est pas épargnée. Tous les hommes peuvent devenir des Monstres (avec un grand "M") un jour ou l'autre.

Signé:
L'anar de droite... un homme avec son petit "h", comme tous les autres!

Écrit par : L'anar de droite | 20/08/2007

Les commentaires sont fermés.