06/06/2010

La flottille de la paix ou de la haine ?

Les Carlo Sommaruga et autres Ueli Leuenberger, figures de proue de l'antisionisme helvétique de gauche et d'extrême-gauche, se sont évidemment transformés en hérauts de l'opération "Free Gaza". Pour cause de session des Chambres, ils n'étaient toutefois pas à bord d'une des unités de la flotille qui a échoué cette semaine à se rendre à Gaza. Dommage !

Car s'ils avaient été à bord du Mavi Marmara, peut-être auraient-ils croisé le regard des "mercenaires sanguinaires" qui y avaient aussi pris place. Je n'ose imaginer que leur honnêteté intellectuelle les empêche de prendre connaissance de l'interview parue dans le Jerusalem Post (édition française) d'un des commandos de la marine israëlienne. http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1275377883089&a.... Je ne prétendrai pas que ses déclarations soient paroles d'Evangile. Mais l'angélisme unilatéral de ce côté-ci de la Méditéranée permet à trop de bêtes sanguinaires de poursuivre des menées qui n'ont qu'un but: déligitimer l'Etat d'Israël, en hâter la disparition, voire la destruction.

En arrivant sur ce bateau, que voit le lieutenant "S" ? Un des commandos blessé par un coup de feu à l'estomac (NB: pas un coup de poing !), un autre, le cerveau fracturé par un coup porté par une barre en métal. Et aussi des attaquants qui ont déjà volé deux revolvers israëliens et les utilisent sans arrêt. 

Ce lieutenant décide de réagir. Qu'auriez-vous fait à sa place, MM. Sommaruga et Leuenberger ? Attendu l'arrivée du CICR ou d'une commission d'enquête mandatée par la commission des droits de l'homme de l'ONU ? Le lieutenant S réplique et tue 6 personnes. Ses collègues 3 autres. "Je pouvais distinguer la rage du meurtre dans leurs yeux et je sentais qu'ils s'apprêtaient à nous tuer".

Le journal précise que ces mercenaires ont été trouvés "sans carte d'identité et détenant d'importante sommes d'argent". Le bagage classique de tout touriste pacifiste, sans doute. Or il y a en tout cas un élément pour le moins étonnant. Les experts de Tsahal auraient trouvé à bord du Mavi Marmara "des douilles ne provenant pas des armes utilisées par les commandos de la marine". Et puis, le commandant du navire aurait avoué que "les mercenaires auraient jeté leurs armes par delà le bateau" après la prise de contrôle par l'armée.

Que répondez-vous à cela, vous les défenseurs du Peuple palestinien, qui a droit à son Etat, mais aussi partisans du Hamas terroriste qui domine de façon sanguinaire à Gaza ? Une bavure des pacifistes ? Une préparation nécessaire face à la violence arrogante dont Tsahal serait le seul vecteur ? Mais pourquoi diable les passagers du cargo dérouté hier samedi - qui n'étaient pas en lien direct avec l'organisation islamiste turque IHH - n'ont-ils pas réagi de la même manière ?  

Beraucoup de questions sans réponse ni aujourd'hui, ni même demain. 

Face à ces événements, on ne peut s'empêcher d'éprouver une immense tristesse devant ces pertes humaines liée au regret que la marine israëlienne n'ait pu réagir autrement. Mais aussi le souhait que certains cessent, ici, d'allumer la mèche des bombes de la haine.    

12:45 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | |

Commentaires

De Miguel L. :"La flottille de Gaza
Ces activistes des droits de l'homme qui, de bonne foi sans doute, essaient de briser le blocus, ne se rendent pas compte dans leur ingénuité, qu'ils poussent aux options les plus sanglantes. Ces derniers temps nous assistons à un phénomène qui s'intensifie jour après jour : La complicité de forces libérales et de vrais activistes de droits de l'homme avec les forces les plus antidémocratiques, anti-libérales, misogynes, terroristes et bellicistes qui existent sur la planète. Cette alliance monstrueuse est l'une des menaces les plus sérieuses pour l'avenir de l'Europe. En même temps qu'elle justifie l'agresseur terroriste, le vrai ennemi de la paix, habillé en victime éternelle, elle démonise Israël en ne lui donnant pas d'option pour se défendre de la violence.
Venons en aux faits. Dans la bande de Gaza, Israël a retiré ses troupes et tous les Juifs israéliens qui vivaient là, ont dû abandonner toutes leurs propriétés et partir pour ne pas être massacrés par les Palestiniens quand l'armée s'est retirée. Il n'y a pas eu de protestations de l'opinion publique mondiale, personne ne s'est demandé pourquoi des Israéliens ne peuvent pas vivre à Gaza avec les Arabes, comme les Arabes vivent en Israël avec les Juifs. La tolérance se exige seulement dans une seule direction. Les palestiniens de Gaza ont eu l'opportunité de vivre dans la paix et de construire un meilleur monde pour eux et leurs enfants. Ils avaient l'appui financier de la communauté internationale et une très belle côte sur la Méditerranée, convoitée par les entrepreneurs du tourisme international. Mais ils ont préféré et la prédication du Hamas et attaquer Israël.
Le Hamas a pris le pouvoir à Gaza. Le Hamas est une organisation terroriste basée sur le fondamentalisme islamique. Le Hamas proclame officiellement dans ses statuts comme objectif, destruction de l'état d'Israël et annihilation des Juifs qui y habitent. Il n'y a pas de possibilité de paix avec le Hamas simplement parce que le Hamas n'admet pas la paix avec Israël sous aucune condition. Israël a été agressée pendant des années par les milliers de fusées lancées depuis Gaza, dont l'objectif est le meurtre indiscriminé d'Israéliens. Nous n'avons pas vu non plus une vague d'indignation des libéraux contre cette attaque terroriste sur civils, répétée des milliers de fois! Le Hamas est officiellement en guerre avec Israël, en conséquence Israël est en guerre avec le Hamas.
Quelles sont les options d'Israël pour protéger la vie de ses citoyens?"

Écrit par : Hakim | 06/06/2010

J'ai lu l'article dans le "Jerusalem Post". Mais aussi "Le Monde" d'aujordhui qui rapporte de la manière suivante:
"Les Etats-Unis et l'ONU se sont prononcés en faveur d'"une enquête crédible, impartiale et transparente" sur cette affaire. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a ainsi contacté le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou à la fin de la semaine pour évoquer la mise en place d'une commission d'enquête internationale, selon une source gouvernementale israélienne citée par les quotidiens dominicaux israéliens. Cette commission serait présidée par l'ancien premier ministre néo-zélandais Geoffrey Palmer et comprendrait des représentants d'Israël, des Etats-Unis et de la Turquie.

REJET ISRAÉLIEN

Mais, dimanche, M. Nétanyahou aurait rejetté l'idée d'une telle commission, selon le quotidien israélien Haaretz."
Qui a peur de la vérité?

Écrit par : Ueli leuenberger | 06/06/2010

Pour une fois je suis d'accord avec vous. Ce qui est hallucinant c'est d'entendre les medias répéter à longueur de journée "les humanitaires en route pour Gaza", ou "les pacifistes". Des humanitaires avec barres de fer, armes, prêts à frapper et tuer, oui c'est une nouvelle version de l'humanitaire, la Croix-Rouge est un peu passée de date dirait-on...

Écrit par : Coincoin | 06/06/2010

Sommaruga et Leuenberger ne sont pas l'extrême gauche, mais l'arrière gauche.

Écrit par : Déblogueur | 06/06/2010

Marre de ce Troll Brian,Porphyre, Roule ta bille, Rambam, adoucir, adouci, Lepreux, et X autres de ses recettes qu'il ne met que sur les blogs qui ne soient pas Islamistes pour saborder le sujet!

Monsieur Pierre Weiss, je vous signale des photos parues ce jour qui se passent de tout commentaire de ma part mais pas du vôtre:

"Le quotidien turc Hurriet a publié des photos de soldats de l'unité Shayetet 13, violemment battus, dimanche matin. Selon le journal, ces images avaient d'abord été censurées en étant supprimées des cartes-mémoire lorsque les autorités israéliennes ont confisqué les appareils photos des activistes.

http://fotogaleri.hurriyet.com.tr/GaleriDetay.aspx?cid=36...

Vous devriez publier ces photos pour constat de la sauvagerie des "humanitaires" Je vous en remercie!

Écrit par : Patoucha | 06/06/2010

La meilleure réponse a tout cela est ici: http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3899915,00.html

Écrit par : Mehmet | 06/06/2010

C'est quand même hallucinant d'entendre que des personnes sont choquées parce que des soldats israeliens ont reçus un coup de barre de fer alors que des centaines d'innocents ont étés massacrés par cette même armée. Cela fait des années que les palestiniens sont martyrisés et que personne n'ose affronter Israel, des enfants meurent, des hommes et des femmes sont privés de LEURS terres, et la seule excuse est la poignée d'intégriste du Hamas, quelle bêtise, la plupart des palestiniens n'ont rien à voir avec le Hamas et les intégristes, un peu de culture ne ferait pas de mal à ces personnes qui laissent des commentaires aussi bêtes !

Écrit par : Johnatan | 07/06/2010

Mehmet lA TAKYA! Ne comptez pas sur moi pour aller lire vos mensonges ou voir vos vidéos truquées!

C'est terminé! La comédie est finie! Marre de votre fanatisme!

Planifiée à l’ombre des madrasas, des officines terroristes et des services de propagandes occidentaux en connivences médiatiques, ce dernier montage spectaculaire devant Gaza occasionnée par une flottille prétendument humanitaire, élaborée selon une recette goebbelsienne, vient d’illustrer un nouveau naufrage éthique, à grand tintamarre planétaire.

Le véritable objectif.

Dans ce torrent de condamnation unilatérale, le bruit d’une source ne se fait guère entendre, si ce n’est du ciel et des consciences honnêtes. Rappel du contexte que même la diplomatie française dut admettre concernant la situation humanitaire de Gaza, à savoir, qu’elle n’était en rien dramatique. L’aide financière internationale s’y écoule comme un grand fleuve tranquille au point que la Bande de Gaza vit quasiment un boom économique.

Par ailleurs, omerta politico-diplomatique oblige, les autorités européennes n’ignoraient pas que l’objectif de cette flottille pour Gaza était une savante provocation politicienne sous couverture « humanitaire », très tendance pour les opinions publiques en défaut de conscience. Cela constitua un permis d’agresser, et tuer si possible, les soldats chargés d’arraisonner la flottille (attaques sauvages de lynchage par les passagers armés du Marmaris, contraignant ces derniers à ouvrir le feu pour se défendre).

Autre but recherché.

L’empoisonnement par l’amour du mensonge (1) est devenu tel dans les sociétés arabes (religieusement médiévalistes) et les sociétés occidentales s’estimant civilisées ; dans leurs opinions publiques, travaillées en menterie avec la complicité politicienne -gauche et droite confondues- nous venons d’assister à un énième avatar médiatique exaltant un déluge de haine contre Israël, et de clouer au pilori du monde, cette insupportable et minuscule démocratie.

Le monde devrait savoir que l’un des bateaux était chargé d’en découdre à coups de barres de fer et de couteaux contre les soldats israéliens venus les contrôler, afin qu’il y eut du sang, ce qu’affectionnent les barbaresques, drapés sous voile humanitaire, mais aussi les médias. Or, c’est précisément-là où cette stratégie de diffamation planétaire d’une flottille devant Gaza prend une tournure métaphysique…

En tant qu’homme de foi en l’Eternel, observer tant de bassesse d’âmes civilisées, usant de subterfuges compassionnels analogues à ceux de la cruelle takkyia, est choquant pour l’Ethique des Droits et Devoirs de l’homme. Bien que je ne sois pas juif et apolitique de surcroît, j’ai honte de constater ce déchaînement généralisée d’hostilité mensongère et systématique à l’encontre d’Israël et du peuple juif.

Certes, mes paroles n’atteindront pas les armateurs et instigateurs de cette flottille trompeuse, ni l’engeance arabo-turco-palestino-gauchiste qui en furent les passagers, mais du fond de mon être jaillit une parole d’anathème contre tous ceux qui se repaissent, qui propagent et se réjouissent de cette violence du mensonge.

Oui, je lance un anathème contre ces fourbes, ces maîtres du mensonge, ces faux humanitaristes, ces colporteurs de haine et de violence, ces politiciens et diplomates corrompus qui les soutiennent, ces commentateurs-menteurs sur les ondes et dans la presse qui rêvent en secret du scoop de l’hallali d’Israël et du peuple juif.

Rien de nouveau sous le soleil. Il en fut de même en 1938.

Quant aux intellectuels juifs, renégats de la terre promise, apostats de la foi de leurs pères, aussi haute que soit leur renommée, qu’ils se revêtent de sacs et de cendre, qu’ils se repentent publiquement, avant qu’un châtiment de Dieu ne

brûle l’herbe sèche qu’ils sont devenus.

Que ceux qui veulent entendre écoutent ce que dit le prophète Zacharie 12:3 : « En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une

pierre pesante pour tous les peuples ; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris ; Et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle ».

Foncièrement hostiles à Israël et à Jérusalem, de nombreuses nations pour diverses raisons, et des peuples entiers, maintenus dans l’ignorance ou asservissement mahométan; d’autres

encore par réalisme d’Etats ; par truchement onusien et Instances Institutionnelles, mettent en place dès à présent les bases

d’une guerre mondiale infiniment plus dévastatrice que ne fut la

dernière.

Que Ha chem bénisse et fortifie Israël.

François Celier

Écrit par : Patoucha | 07/06/2010

La question est : y-a-t-il une voie de sortie entre le Hamas-Gaza-Israël ? Gaza est-il le fusible au Moyen-Orient pour les grandes puissances comme l'Iran et la Turquie ? La politique israélienne du blocus est-elle une aubaine car Hamas pour faire sa propagande? La population manque-t-elle plus de liberté que de nourriture ou médicaments ? Son seuil de pauvreté est-il sciemment maintenu ?. Au final la droite orthodoxe israélienne et le Hamas sont deux entités similaires, rigides et se complaisent à ne pas se reconnaître pour garder le statu quo à travers le terrorisme d'Etat des deux côtés.

Écrit par : sirène | 07/06/2010

Bien que mes affections politiques soient à l'opposé des vôtres, Monsieur Weiss, je suis cette fois d'accord avec vous. Cette affaire est cependant un magistral raté du service de renseignement israélien, qui n'a pas su anticiper la provocation pseudo-humanitaire.

Écrit par : Pieds-sur-terre | 07/06/2010

La vraie logique qui sous-tendait cette opération apparaît de plus en plus au grand jour: il s'agissait simplement d'une opération menée par des islamistes turcs, avec le soutient de l'AKP au pouvoir, pour tenter de provoquer un bain de sang et rendre intenable l'alliance stratégique de la Turquie avec Israel défendue par l'armée turque. Le tout afin de recentrer la politique d'alliance turque vers son berceau naturel, le monde musulman et particulièrement le proche et moyen-orient.

Mission semble-t-il en voie de réussir à ce jour.

Le fait étonnant dans l'histoire est: comment des pacifistes sincères ont-ils pu se laisser embrigader dans cette combine ? Ils ne pouvaient pas ignorer le background sulfureux des organisateurs islamistes. Et il était de plus moralement insoutenable d'aller prétendument secourir un territoire assiégé, tout en utilisant comme base d'embarquement un territoire occupé et colonisé depuis plus de 35 ans (en occurence le Nord de Chypre)...

Encore plus surprenant, comment les israeliens ont-ils pu tomber aussi aisément dans l'embuscade ?

Écrit par : Punica Fides | 07/06/2010

Peut-être y avait-il des gens prêts à ce battre sur ce bateau et alors?
La question c'est: pourquoi une des armées les plus pluissantes du monde n'arrive pas à arrêter un bateau (à la base armée tout au plus de barre de fers) sans faire de blesser? Pourquoi hélitporter des m ilitaires un à un?
Mais surtout aussi, si Tsahal est si blanche, refuser une enquête internationale? Pourquoi intervenir en toute illégalité avec le droit internationale et sur les eaux internationales?
Voilà, les questions auxquelles vous devriez répondre!

Écrit par : Dominique | 07/06/2010

Patoucha, avant de m'attaquer et de me calomnier en me traitant de fanatique va voir le lien que j'ai poste. Tu Montres exactement le comportement que Tu
condamnes. Tu y liras que des activistes juifs de Berlin préparent un bateau pour Gaza. C'est tout.

Écrit par : Mehmet | 07/06/2010

@Dominique

Erdogan s'était engagé au nom de la Turquie qu'il n'y aurait ni armes, ni violence. Mais Erdogan a menti et la suite des événements, la façon dont il exploite les faits, semble indiquer que tout cela sert ses propres intérêts.

Dès lors, israël a conduit une opération de police (les militaires était moins équipés qu'un simple flic genevois) et pas une opération militaire, ainsi que l'a analysé le commandant Prouteau (ex patron du GIGN). Et là, franchement, ils ont été les rois des c*ns car un assaut massif aurait certainement fait moins de victimes !

De plus, parlant du bateau violent, on nous a montré les visages poupons des victimes en précisant leur parents, leurs enfants et leur métier. Il est humain d'avoir ce genre de CV mais j'aurais bien aimé savoir leur passé humanitaire; mission en somalie, en Afrique, en Haïti, etc.

Écrit par : gerardh | 07/06/2010

"Pourquoi hélitporter des m ilitaires un à un?"
Simple: parce que, comme vous et moi, ils ont entendu que c'était des pacifistes. Ils ne s'attendaient pas à avoir à se battre en posant le pied sur le navire. D'ailleurs il n'y a pas eu de problèmes sur les autres bateaux.

Bref, que ça soit une bavure, c'est très possible. (encore faudra-t-il qu'une commission d'enquête vraiment neutre puisse l'établir) Mais que ça soit un meurtre de sang-froid, un règlement de compte ou autre stupidité qu'on a pu entendre, il faut vraiment avoir une opinion toute faite pour le croire.

Écrit par : Kad | 07/06/2010

@Dominique

Dominique, premièrement : des bloggeurs ont déjà largement répondu à cette question qui porte sur la légitimité de l'action israélienne dans les eaux internationales. Conclusion : cette intervention ÉTAIT légale.

Deuxièmement : il n'y a aucune raison de se laisser imposer une enquête internationale. Il s'agit d'une ingérance qui n'est jamais proposée par les Européens lorsque des civils afghans sont bombardés par erreur par des troupes américaines, françaises, britanniques ou hollandaises - ou lorsque la Turquie massacrent des Kurdes... Deux poids, deux mesures, cela n'est pas tolérable.

Troisièmement : Cessez avec ce mythe de l'armée la plus puissante du monde. Cela n'a jamais été le cas, et s'il est exact que l'armée israélienne s'est faite remarquer par certains succès, c'est surtout parce qu'elle n'avait tout simplement pas d'autre choix, et cela est la plus grande force de la Nation d'Israel. Pour ce qui est de cet incident en particulier, je mets au défi n'importe quelle troupe d'élite de réussir à faire rebrousser un bateau en marche, à bord duquel se trouvent des militants violents, sans commettre un véritable massacre (c-a-d en s'en prenant au bateau dans son entier), ou sans prendre le risque d'aller au contact et de subir ainsi quelques pertes, et d'en infliger également. Et cela, les fanatiques du MAVI MARMARA le avaient, et le recherchaient...

Bien à vous

Écrit par : MIKE BERKER | 07/06/2010

Des ONG iraniennes s'apprêtent à lancer 2 bateaux vers Gaza. A mon avis, cela commence à sentir le " roussi " car après l' ONG turque soutenu par le gouvernement d'Ankara voilà l'ennemi juré d'Israël qui s'y met. Est-ce une provocation pour rentrer en conflit indirect avec Israël ? Est-ce une pression de plus pour que le blocus finisse alors que l'opinion publique est absolument contre Israël ? Cela rentre-il dans une stratégie voulue au milieu de ce capharnaüm d'aide humanitaire à Gaza ? L'Europe se doit de jouer un rôle de médiateur et de contrôleur des bateaux arrivant sur Gaza si le blocus était levé, sinon le trafic d'armes va recommencer de plus belle.

Écrit par : sirène | 07/06/2010

Flo_tt_ille : Merci qui?

Écrit par : cziby | 11/06/2010

Les commentaires sont fermés.