10/06/2010

Le coming-out d'un "terroriste"

Une manifestation contre Israël le 31 mai 2010 sur la Place des Nations, une de plus, organisée celle-là par Droit pour tous, une association ayant son siège à la très officielle maison genevoise des associations.

Une diatribe pro-palestinienne (et, au passage, pro-FLN et donc anticolonialiste française), par un homme, le président de Droit pour tous ?, à l'accent aussi fort que celui de Jean Ziegler, juste pour donner un point de comparaison (http://www.youtube.com/user/jamjad10#p/a/u/0/P4inezZgDLk).  

Des propos sans équivoque, plutôt inquiétants car appelant au martyre, au bénéfice de la liberté d'expression garantie aux Suisses et aux résidents de ce pays. Extraits.

« (…) Si le fait de soutenir le peuple palestinien c’est du terrorisme, alors je suis un terroriste. Si le fait de soutenir les peuples qui veulent se libérer, libérer sa terre, vivre dignement, c’est du terrorisme : je suis un terroriste. Et je suis fier de l’être. Il faut oser dire non. La liberté a un prix. Moi je (ne) présente pas mes condoléances aux martyrs, je leur présente mes félicitations. (…) Ils ont osé, ils sont courageux. Ô combien j’espère être un parmi eux. Je leur présente toutes mes félicitations. Ils sont loin dans le ciel. Ô combien ils sont grands. Ô combien ils sont extraordinaires. C’est un pas vers la liberté La liberté à un prix. Il faut bien le payer et le faire. Il faut bien le payer ce prix. (…). Inch Allah ! ».

Avouons qu'il serait intéressant de connaître l'opinion des Autorités cantonales sur le cap constant de cette organisation récidiviste et peu respectueuse de ses propres statuts, naguère à la source d'une invitation à Genève d'Azzam Tamimi, « apôtre des attentats suicides » en mai 2008 (http://www.lecourrier.ch/index.php?name=News&file=art...).

Dans l'assistance, Rémy Pagani. Instigateur de ces propos, certainement pas. Approbateur ? Plus probablement. Candidat lui aussi au martyre pour Gaza ? Plus douteux, car sinon qui pourrait espérer maintenir en 2011 un siège pour l'ultra-gauche au Conseil administratif...

Au fond, l'avantage d'une crise, c'est qu'elle permet des coming-out. Jadis, on évoquait les masques qui tombaient.

 

 

 

15:16 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Quand aux bourka, c'est pas pour demain !
Ce qui choquant dans cette catégorie d'individus, c'est que le doute ne les effleurent pas, ils sont convaincus et n'émettent jamais l'ombre d'une remise en question sur l'établit de leurs petites personnes.
C'est ainsi que vont se rejoindre, main dans la main, les "pacifiques", les néo-nazis, les fascistes de toutes appartenances, de la gauche bien-pensante aux staliniens brulés par le fer en fusion !
Alors qu'à Tel-Avis ils étaient 10'000 pour critiquer leur gouvernement, à Genève ils seront 2 ou 300 avec insignes noirs-rouges et blancs et leurs drapeaux rouges et jaunes.
Monsieur Weiss, parmi ces ex-babas-cool reconvertis en rôtissoires humanitaires, la plus part n'ont pu que se rattraper à la dernière branche tendue, la secte des ONG bienfaisantes et ne voulant pas laisser un aussi bon business où l'on passe 99% de son temps dans des 5 étoiles israéliens.
Le conflit israélo-palestinien est très pratique pour ces cloportes, je reviens de Tel-Aviv et Ashkelon, j'en ai vu passer des milliers dans leurs tenues d'été, entre deux palaces de la côte chatoyante des plages israéliennes.
Il en faut de la bonne conscience pour tenir bon parmi tous ces israéliens "criminels", il en faut des tonnes de sermons pacifiques pour tenir une heure à Gaza avec ces pauvres victimes du hamas !
Et bien tout ce petit manège fort lucratif s'organise en très grande partie depuis notre petite ville accueillante de Genève !
Alors comment Pagani et sa bande pourraient ne pas soutenir leurs potes de gauche recyclés dans le business humanitaire, ceux qui n'ont pas passés leur licence de droit mais qui roulaient comme personne les joints avec 7 feuilles.
Alors que les fortunes d'arafat dorment dans nos banques à a peine 3 km de l'onu.
Il y a un dicton en hébreu qui dit ; il faut avoir le cœur à droite !
La parie gauche du cœur ne brasse que le sang usagé alors que sa partie droite ne propulse que le sang oxygéné !!!
Dans le cas concernant nos martyrs de service, la parie gauche de leurs cœurs leur est montée au cerveau !

Écrit par : Corto | 10/06/2010

Les commentaires sont fermés.