19/09/2010

L'obscénité contre la LACI ou le degré zéro de la politiqu

La campagne contre la loi sur le chômage (LACI) dérape. L’affiche des jeunes socialistes, verts et unitedblacksheep en témoigne (http://unitedblacksheep.ch/). Reflet probable de leur peur panique alors que le deuxième sondage de la SSR est un nouveau signe de soutien des électeurs suisses à cette loi.

La gauche n’a pourtant jamais assez d’indignation pour jeter l’opprobre sur ses adversaires lorsqu’ils se mettent à engendrer dans l’opinion publique des peurs ou des passions, malsaines par essence en politique. Il faut dire que la droite extrême lui a donné du grain à moudre, de la racaille annemassienne aux pacsés inféconds. Sans même évoquer les barques pleines d’étrangers.

Mais cette même gauche ferait bien de s’épargner des leçons de morale dévaluée quand elle-même n’hésite pas à mettre en scène des conseillers fédéraux en chaises roulantes, comme dans une récente révision de la législation sur l’invalidité. Qui veut faire l’ange…

Voilà désormais les jeunes qu’elle a nourris en son sein se comporter avec une vulgarité qui n’a pas suscité la moindre critique.

Leur affiche contre la révision de la LACI ne flirte pas seulement avec le code pénal. Son obscénité s’affranchit de toute réserve. L’activité du ploutocrate à cigare est tout sauf allusive. Pour preuve, le slogan.

Allez, Monsieur de Sainte-Marie, le moment est venu de réciter quelques Ave avec vos compères. Ou alors de jurer cracher que jamais plus vous ne nous jouerez le coup de la vertu offensée.

Dur, dur de perdre sa vertu si jeune !

17:02 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

D'accord avec vous. Toutefois, une autre affiche, mensogère (en cas de oui, certains électeurs UDC risquent d'être surpris de découvrir que cette révisions concerne également les ressortissants suisses) et clairement xénophobe flirte aussi avec le Code pénal et illustre également le dérapage de cette campagne: http://www.udc.ch/images/database/$svp/fr/all/200910_ALV_Inserat_286x220_f.jpg

Je m'étonne que vous n'ayez pas mentionné cet autre illustration du "degré zéro de la politique" et me réjouis de lire un prochain billet sur votre blog - avant dimanche de préférence - condamnant cette affiche vulgaire, qui n'a pas non plus suscité la moindre critique.

Écrit par : AB | 24/09/2010

Les commentaires sont fermés.