23/08/2011

Cornavin: un granit glissant pour les verts

Les CFF ont offert un lifting et des soins anti-âge à Cornavin. De quoi donner encore plus envie de voyager en train ou de faire ses achats à la gare. La nouvelle Ouest vient en effet d'être ouverte au public, toute de lumière et de granit jaune.  Mais les premières critiques ont déjà fusé, parce que... "les Genevois sont comme ça". Trop glissant, ce granit, pour des semelles mouillées. Peut-être. Et puis, comble du comble, importé, ce même granit. Comme les montres genevoises vendues à Bombay. Or le rêve d'autarcie de certains doit être combattu pour éviter le cauchemar de la décroissance pour tous. 

A témoin, une petite phrase, pas bien méchante, mais néanmoins typique d'une mentalité de repli perdant-perdant. Lors de la cérémonie d'ouverture, la conseillère d'Etat Micheline Künzler a ainsi émis un regret: "j'ai cru comprendre que le granit venait d'Inde". D'Inde ou d'un ailleurs plus proche - selon mes sources, ce serait plutôt l'Italie -, mais pas de Suisse. Cette remarque "en passant" sera appréciée à sa juste valeur par les collaborateurs des entreprises exportatrices de ce canton et par les partisans du développement économique du Tiers Monde.

En effet, si dorénavant le granit doit venir du Grimsel, les légumes et les fruits bio de la plaine de l'Aire, le fromage de l'Etivaz, la viande du Simmental, bref, si l'objectif est de parvenir à l'autosuffisance, de la roche la plus dure aux entrecôtes les plus tendres, il va falloir expliquer aux entreprises d'exportation vers quels marchés se réorienter. Et comment payer les salaires de leurs employés. Car lorsque chacun se sera barricadé chez soi, à l'intérieur de ses frontières nationales voire cantonales, tant qu'à faire, il ne restera pas beaucoup de marge de manoeuvre pour conserver les places de travail.

Second problème posé par le repli sur le Réduit du coteau de Bernex, les pays du sud au développement qui patine, en Afrique plus qu'en Asie, vont se retrouver dans un état de pauvreté accrue. Leurs exportations baissant, leurs importations finiront par suivre la même courbe. Cerise amère sur un gâteau sec, il sera bien difficile, ce jour-là, de trouver des moyens pour financer les programmes d'aide au développement - et les salaires des coopérants. 

Bref, si la règle de base en matière de commerce international devient "ferme-toi et le Ciel t'aidera", il y a fort à parier que les besoins d'aide croissent aussi dans des pays du nord frappés de décroissance. Mais n'est-ce pas aussi un rêve vert ?  

 

14:53 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Intéressant". J'espère alors que votre partie sera un minimum cohérent et cessera donc de faire copain-copain avec les partis de l'extrême-droite genevoise ou nationale qui, tous, font la promotion du repli sur soi.

Écrit par : David | 23/08/2011

Le jour où le baril de brut sera à 300$ vous encenserez moins les transports internationaux.

Réduire les flux de camions, conteneurs, cargos et autres avions de marchandises, c'est juste anticiper l'avenir inéluctable de la fin de l'énergie bon marché. Et c'est permettre à l'industrie d'exportation de se reconvertir en douceur, plutôt que dans la douleur et la brutalité du marché.

Nous avons le choix entre décroissance subie demain ou choisie dès aujourd'hui : mon choix est fait.

Écrit par : Sandro Minimo | 23/08/2011

Le granit de la gare est glissant même par temps sec. Je me suis fait une belle frayeur aujourd'hui. Une vraie patinoire!!! Ceci mis à part, c'est bien joli cette entrée!

Écrit par : Gabrielle | 23/08/2011

Monsieur, la sociologie est-elle vraiment une science?

Écrit par : Patoucha | 23/08/2011

Monsieur Weiss,

J'attire votre attention sur un Troll malfaisant qui usurpe mon pseudo. En comparant mon IP ainsi que l'adresse e-mail avec ce commentaire, il vous sera plus aisé de le modérer et même de le signaler. Je vous en remercie

Écrit par : Patoucha | 23/08/2011

PS:
Page principale: "Les derniers commentaires" j'ai relevé ce commentaire:


Monsieur, la sociologie est-elle vraiment une science?
Par Patoucha dans Cornavin: un granit glissant pour les verts

Écrit par : Patoucha | 24/08/2011

Les commentaires sont fermés.