12/09/2011

Knie retranché dans Fort Plainpalais

Dans toute les 41 villes suisses où le cirque national fait sa tournée annuelle, Knie peut se contenter de mesures de sécurité normales. Mais pas dans la 42ème. A Genève, en effet, les responsables du cirque sont forcés de mettre des barrières de sécurité spéciales autour du zoo, des caravanes et des voitures du personnel, selon le Matin du 11 septembre 2011. Non sans humour, une caissière prend acte de cette situation: "aujourd'hui, ce ne sont plus nos animaux qui sont en cage, mais les humains". C'est situation, unique, est inacceptable.

Elle est inacceptable non pas - ou pas seulement - parce qu'elle implique une dépense de 20 000 francs supplémentaires pour la seule sécurité. Elle l'est aussi parce que la Ville de Genève a l'indécence de demander à Knie de payer 49 0000 F pour la remise en état du ghorr (grrrr....), le sol rougeâtre qu'elle a fait venir du Beaujolais sans se soucier des coûts d'entretien. Bel exemple de privatisation du coût des erreurs de gestion. Ou encore à cause d'un prix du terrain public loué à un prix de plus en plus fort. C'est vrai qu'en Ville, les PME, on n'aime pas. Et les problèmes de gestion, on ne connait pas.

Cette situation est surtout inacceptable parce que la Ville n'est pas capable d'assurer la sécurité de ses hôtes. Après les tournées dans les hôtels pour conseiller aux touristes de rester à l'abri, voilà revenu le temps des camps retranchés. A quand le retour des portes de ville fermées la nuit ?... Une chose est sûre. Avec la plaine de Plainpalais transformée en Fort Alamo, et les Knie en tuniques bleues, les enfants n'ont plus besoin d'aller voir des westerns. La réalité genevoise dépasse désormais la fiction. Il ne manque plus que des poursuites avec chevaux, voire éléphants courant derrière les voleurs...

Dans cette réalité, les forces de l'ordre sont une nouvelle fois trop peu nombreuses pour faire régner l'ordre que connaissent les autres villes suisses. Même Zurich ou Bâle qui ne sont pas des bourgs, quand même. A propos, les agents municipaux pourraient bien faire quelques heures supplémentaires, non ? Juste pour compenser l'effet désastreux de l'abandon du domaine public à la chienlit. Juste pour sauver l'image de la Ville. A moins que les lions ne soient plus dissuasifs... Re-grrrr !

00:16 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Normal quand le No 1 de la sécurité au niveau cantonal est PLR (Mme Rochat) et au niveau municipal PLR aussi (M. Maudet).
Je vois que M. Weiss s'approche doucement mais sûrement du MCG. Ce qui est une très bonne chose.

Écrit par : Amar | 12/09/2011

On a pu pour prélever des amendes de stationnement, mais on ne peut pas pour assurer la sécurité des citoyens et des visiteurs. Ainsi fonctionnent les rouages de la politique et de l'administration!

Écrit par : Mère-Grand | 12/09/2011

Comme Knie beaucoup de suisses ont été en colère hier,ou comment dégouter des programmes TV des gens n'ayant plus que ce moyen pour se divertir et qui doivent s'apitoyer sur le sort d'autres citoyens toute une journée durant qu'on commémore soit ,mais pas dans la démesure,l'UDC aura gagné nombreuses voix hier ou comment faire changer d'opinion les récalcitrants face aux manières jugées parfois trop décadentes de l'UDC en cela la TV Romande aura vraiment réussi au grand dam du parti des Verts qui eux pour s'en convaincre il suffit de lire les commentaires sur le journal Le Matin et l'Hebdo d'hier auront reçu une sacré volée de bois vert!

Écrit par : caramel | 12/09/2011

Votre parti et l'ensemble de la droite sont majoritaires dans ce canton depuis des lustres, et ils tiennent les départements de la sécurité au niveau cantonal aussi bien que municipal.

C'est donc votre responsabilité, non? Suppression de la police de proximité, baisse des effectifs (pour cause de baisse de rentrées fiscales), c'est vous ça, non?

Ou alors peut-être que la question de la sécurité n'est pas seulement relative au nombre de policiers dans les rues, qui, sauf exception, arrivent toujours après que les délits soient commis? Et peut-être que c'est une question plus générale de société, d'inégalités, de jeunes qu'on laisse partir à la dérive et qui n'ont plus rien à perdre, d'errance sociale? Bref, toutes les caractéristiques de la société ultra-libérale injuste dont vous êtes l'un des plus fervents promoteurs en Suisse.

C'est donc doublement votre faute si ce genre de choses arrive.

Écrit par : Sandro Minimo | 12/09/2011

La politique genevoise est déjà un tel cirque, que Knie pourrait sans autre éviter de passer par là.

Signé: Un Rupestre

PS:
1) Dans les Rupes (mot bâti de la même manière qu'alpestre à partir d'Alpes), la politique est bien meilleure! Nous avons un Monsieur Loyal, Président de tous les Rupestres, des clowns fort drôles, un petit Géant Vert, un grand Nain Français, Maillard Chevalier sans peur et sans reproches (ou presque) et un Lyon avec toute l'école du cirque (ou l'inverse). Tous dans la tente... l'attente des prochaînes élections... Vous voyez, les Genevois ne vont pas au genoux des Rupestres.

2) Dans le cas Ramel, je n'ai rien compris!

Écrit par : Baptiste Kapp | 12/09/2011

La sécurité en Ville de Genève c'est M. Maudet, PLR

La sécurité sur le Canton de Genève, c'est Mme Rochat, PLR

La sécurité est l'affaire de tous, mais là force est de constater que nos élus n'arrivent pas à s'unir pour enfin, enfin apporter les solutions attendues par le peuple, afin que Genève redevienne un lieu où le sentiment d'insécurité n'aurait plus sa place, car l'insécurité aurait été domptée.

Mais pour ça, ils faut connaître les dossiers, ils faut avoir les mêmes buts, les mêmes idées, les mêmes objectifs, les mêmes valeurs, au sein même du PLR, ce qui ne semble pas être le cas.

Au fait, l'UBS Cornavin a été attaquée ce matin. Après Knie, si c'est l'UBS qui menace de quitter Genève, les choses bougeront enfin ... Non ???

Walter Schlechten, habitant La Croix-de-Rozon.

Écrit par : Walter Schlechten | 12/09/2011

Les commentaires sont fermés.