30/09/2011

Le MCG et les élections fédérales: l'Hôpital qui se moque de la Charité

Le candidat Lüscher voit son nom accolé à un prénom erroné sur les bulletins de vote du conseil aux Etats. Du coup, le MCG demande l'annulation du scrutin au motif que cette bourde ferait trop de publicité au candidat PLR. En affirmant, mais sans évidemment pouvoir le prouver, que cette publicité pourrait jouer un rôle positif, alors qu'elle pourrait tout aussi bien exercer un effet négatif. Un recours serait en voie de rédaction. Le sera-t-il par un avocat MCG candidat aux Etats, au demeurant ex-libéral et ex-PDC ? Ou par un autre avocat MCG candidat au Conseil national, au demeurant ex-radical puis ex-UDC ? 

Cette affaire clomerlesque, quels qu'en soient les responsables, illustre deux facettes confondantes de l'hypocrisie des dirigeants de ce "mouverment".

Primo, le MCG n'aime pas, mais alors vraiment pas, que d'autres que ses chefs puissent éventuellement bénéficier de publicité, même involontaire. M. Stauffer se fait opérer ? Et hop, un article renseignant sur la santé de ses viscères. Il claque la porte d'un conseil d'administration ? Et hop, un autre article, qui ne permet pas de comprendre s'il a réellement envoyé une lettre de démission ou simplement eu un nouveau coup de sang. Il est appelé à comparaître devant un juge ? Et hop, il annonce par communiqué de presse son refus d'obtempérer, car "je n’accepte pas que le pouvoir judiciaire interfère dans le pouvoir politique", ose affirmer cet élu qui se croit au dessus des lois. Il vient armé au Grand Conseil ? Et hop, il se dit poursuivi par la mafia. Bref, tout est sujet à communication de la part de ce parti, qui n'a pas encore compris que trop de communiqués de presse tuent l'intérêt des lecteurs pour ses communiqués de presse. Il est vrai que tant qu'il trouvera des médias complaisants, il aurait tort de se gêner.

Secundo, le MCG commence à avoir peur et en devient encore plus agressif à l'égard de ses concurrents depuis qu'un article de la Tribune de Genève du 28 septembre a titré, à juste titre, sur le risque d'isolement de Mauro Poggia s'il était élu à Berne. Effectivement, à gauche et à droite à la fois, qui en voudrait ? Contre le CEVA à Genève, avec force recours, et d'ores et déjà pour davantage de crédits pour le CEVA à Berne, qui peut lui faire confiance ? Certainement pas le PDC, dont il est un transfuge. En aucun cas l'UDC qui le considère de gauche-gauche, contrairement à la Lega, notamment en raison de ses positions sur l'assurance maladie. 

Il est grand temps que les Genevois se rendent compte que voter MCG, c'est voter inutile, car être élu sans possibilité de siéger en commission n'a aucun sens. Sans même mentionner le fait que le candidat en question aspire à siéger dans une Chambre dont les sénateurs parlent en majorité une langue qu'il ne comprend pas et qui n'y est pas traduite...   

Petite question : qu'aurait fait le MCG si la bourde l'avait concerné ? Il aurait évidemment publié un communiqué de presse, assurant que l'erreur lui était néfaste, et que la publicité le mettait en difficulté.

18:02 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Très juste Mr Weiss.
Le discours du MCG est toujours le même : Nous sommes les victimes du système politico-mediatique car nous seuls connaissent la vérité, une vérité qui dérange. Et vous, qui votaient pour nous, la connaissez aussi, et serez donc mis au banc de la société. Aux armes Citoyens ! Bref, un discours paranoïaque, de caniveau, qui trouve écho auprès des média toujours à l'affut du moindre scandale leur permettant de vendre leur journal...

Écrit par : eric | 02/10/2011

Je m'étonne de ne pas voir une position plus formelle : La question à laquelle il faut répondre est la suivante : L'erreur qui existe dans le matériel de vote est-elle de nature à porter atteinte au bon déroulement du scrutin.

Si cette erreur amène la possibilité de se tromper de candidat ou qu'un candidat obtienne des voix qui ne lui était pas destinée ou qu'un candidat perde des voix qui lui étaient destinées, à mon avis la réponse est oui et en tirer les conséquences.

Écrit par : djinius | 02/10/2011

Les commentaires sont fermés.