08/12/2011

Un budget moins déficitaire grâce au PLR

Adoption du budget 2012 par la commission des finances du Grand Conseil :

Le PLR salue un budget moins déficitaire

 

Dans un contexte de crise financière et d’envolée du franc suisse pesant sur la compétitivité des entreprises, et au terme d’une quarantaine d’heures de débat (!), la commission des finances du Grand Conseil a adopté le budget 2012 de l’Etat de Genève. Ce budget prévoit des dépenses de fonctionnement de 7 970 millions, un déficit de 352 millions, ainsi que des investissements pour 973 millions. La contribution du PLR a été déterminante ; elle a notamment permis de réduire le déficit qui avait été fixé à 437 millions par le Conseil d’Etat après l’adoption de son plan financier quadriennal (PFQ) 2012-2015.

 

En effet, grâce à un accord intervenu entre trois des quatre partis gouvernementaux (PLR, PDC et Verts), leurs commissaires aux finances ont adopté un budget 2012 amendé par 10 voix contre les 5 voix du PS, du MCG et de l’UDC. Le PLR remercie ceux qui ont compris sa détermination de réduire le déficit sans porter préjudice aux missions fondamentales de l’Etat et en permettant au Conseil d’Etat de mettre en œuvre ses priorités pour 2012, dont la sécurité, la formation, la protection sociale et la mise à niveau des infrastructures cantonales. 

 

A la demande expresse du PLR, d’ultimes ajustements budgétaires, promis par le conseiller d’Etat David Hiler d’ici au vote en séance plénière du Grand Conseil du 16 décembre 2011, devraient permettre de porter le déficit à moins de 350 millions, soit le montant requis par les commissaires PLR pour adopter ce budget. A noter que ce montant se situe à mi-chemin des déficits prévus par le précédent PFQ et par le nouveau.

 

Les commissaires aux finances du PLR ont préféré amendé le budget 2012 en en réduisant le déficit plutôt que d’adopter des douzièmes provisoires, car ceux-ci n’auraient réduit le déficit initial que de 15 millions.

 

Le PLR entend souligner que l’adoption de ce budget ne signifie en aucun cas son appui aux mesures fiscales prévues par le PFQ 2012-2015 à hauteur de 255 millions. Il présentera d’autres propositions pour rétablir l’équilibre des finances cantonales. Il entend en outre rappeler que l’assainissement des caisses de pension des fonctionnaires devrait coûter quelque 4 milliards de francs aux contribuables, selon une estimation non mise à jour du Conseil d’Etat.

 

(communiqué de presse du PLR du 8 décembre 2011)

11:32 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Merci le PLR, grâce à vous le budget est moins déficitaire. Vous pouvez également, au même sujet, nous parler de l'effet des énormes baisses fiscales des années passées dont votre partis est à l'origine.

Moi qui ne suis pas fort en math, j'arrive pas clairement à voir si elles ont amoindri ou augmenté le déficit ... mais le PLR va vite m'expliquer.

Écrit par : djinus | 08/12/2011

Le PLR est satisfait d'un budget "moins déficitaire", alors qu'il devrait se battre jusqu'au bout pour un budget équilibré.

Il y a encore beaucoup d'économies à faire, sans que les prestations de l'Etat n'en soient vraiment affectées.

Il faut juste du courage pour cela, courage que je ne vois qu'au MCG et à l'UDC (le cas du PS étant différent). Il est vrai qu'il ne s'agit pas de partis "gouvernementaux". Cependant, le PLR, avec 3 élus au Conseil d'Etat, dispose des trois élus les moins performants. Le chômage, la crise du logement et la sécurité sont mal traités à Genève et il est antilibéral de prévoir un budget aussi déficitaire pour un résultat aussi médiocre sur les points qui touchent le plus les Genevois,

Écrit par : André Baldini | 08/12/2011

grâce au PLR ou grâce aux contribuables des classes moyennes? merci PLR

Écrit par : mitch | 08/12/2011

Vous contenter d'un budget moins déficitaires est bien médiocre.

Comme l'écrit André Baldini c'est un budget équilibré que vous vous devez de voter.

En moyenne à Genève entre le Canton et les Communes le gouvernement dépense 20'000 francs par habitants et par an.

Cela se compare à 10'000 francs en moyenne suisse(Cantons et Communes.

Et 13'000 francs pour Zürich (Cantons et Communes) qui est aussi un canton international avec de grosses infrastructures (aéroport, Université, Opéra,...).

Il y a 7'000 francs de trop dépensés par habitants.

Quand on voit les records de délinquance, de saletés, de stupidité de nos élèves (régulièrement en queue de classement) il est évident que le gouvernement se fiche de bien dépenser notre argent dûrement acquis.

C'est à un parti comme le PLR de proposer des solutions de baisse des coûts et d'augmentation simultanées de l'éfficacité, sinon vous n'aurez plus aucune justification (à part historique).

Se reposer sur ses lauriers avant l'extinction...

Écrit par : anonyme | 09/12/2011

Les commentaires sont fermés.