25/10/2012

Le raciste et antisémite Seba a été refoulé. La LICRA Genève est soulagée

Le principe de précaution a prévalu. La LICRA Genève se félicite de l'action du conseiller d'Etat Pierre Maudet, chef du département de la sécurité, qui a empêché la venue dans le canton de Kémi Seba, un agitateur raciste, promoteur d'un apartheid total entre blancs et noirs. Soulagé par cette nouvelle, la LICRA Genève est toutefois inquiète face aux actions menées par les milieux à l'origine de l'invitation de ce personnage condamné dans son pays à une peine de prison en 2007 pour antisémitisme.

A l'initiative de la police genevoise, l'Office fédéral de la police a interdit l'entrée et donc le séjour en Suisse de Kémi Seba, un agitateur de nationalité française, invité à Genève pour y donner une "conférence" qui aurait dû se tenir samedi 27 octobre 2012. Les autorités genevoises ont refoulé à sa descente d'avion à Cointrin ce jeudi et remis aux autorités de son pays ce "ministre" de la section francophone du New Black Panther Party.

La crainte qui a été jugée fondée d'entendre ledit "ministre" inciter à la haine raciale et en appeler à la violence a convaincu les autorités fédérales et cantonales d'agir sans tergiverser. Attachée à la liberté d'expression dans le respect de la législation en vigueur, la LICRA Genève ne peut qu'être soulagée par cette décision.

Toutefois, il n'en va pas seulement des "thèses" défendues par ce partisan d'un apartheid absolu entre noirs et blancs, responsables de la condition des premiers dans le cadre d'un "complot" ourdi par les sionistes et les juifs - une accusation agitée compulsivement par les milieux racistes et antisémites. Il y a aussi l'écho local qui leur est donné.

La LICRA Genève ne saurait ainsi cacher son inquiétude face aux activités du groupuscule anti-antiraciste, anti-antifascite et antisémite "Egalité et Réconciliaiton" ayant invité Kémi Seba et notamment de son relai, "Genève non conforme". Rappelons que cette association, opposée à la coexistence pacifique des cultures et faisant son bouc émissaire de la mondialisation aux ordres de la finance mondiale (!), a fait entre autres l'objet d'une plainte de la LICRA et a été condamnée pour avoir été l'auteur d'une affiche antisémite appelant au meurtre des juifs à l'occasion de la fête nationale du 1er août 2011. Ce qui revient à passer des idées délirantes à l'abjection violente. 

Pierre Weiss,

président de la LICRA (Genève)

 

Voir aussi 

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Les-auteurs-d-un-...

 

   

 

 

 

22:53 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.