04/07/2013

Un été arabe

Après le printemps, l'été. Même si les Genevois n'en sont pas conscients, l'été pousse progressivement le printemps à la porte. De même pour les Égyptiens qui, après avoir élu d'un poil le président Morsi, lui ont fait savoir, avec l'appui de l'armée, qu'ils ne voulaient plus de son régime islamiste. Bye bye les Frères ! Il faut dire que la gabegie économique a succédé en Égypte à la corruption du régime de Moubarak. Une confrérie seulement capable d'apporter des aides sociales aux déshérités d'une société en transition vers la modernité, voilà ce que sont sur le fond de leurs compétences les Frères musulmans. Au delà, une organisation qui s'est illustrée en censurant un célèbre humoriste, en restreignant les droits des femmes, trop souvent violées sur la Place Tahrir, en laissant les islamistes attaquer les coptes, en nommant un terroriste, responsable du massacre de touristes suisses, à la tête de Louxsor. De vrais démocrates éclairés, ces Frères musulmans, par bonheur renversés hier 3 juillet 2013. L'histoire retiendra de ce renvoi des islamistes dans leurs madrassas, avec l'appui des autorités religieuses du pays, dont le mufti, qu'il s'est fait grâce à une fantastique mobilisation populaire et finalement sans guere de sang versé. Des millions de signatures -vingt-deux nous dit-on- pour une pétition, dix de plus que Morsi n'en avait obtenu pour son élection à la présidence il y a un an, auront convaincu l'armée que le temps de siffler non pas le retour au désordre ancien, mais la fin d'une expérience qui mettait ce pays à genoux. Les touristes pourront donc retourner en Égypte. Et les vrais démocrates pourront se remettre à espérer. À quand un souffle de contagion vers la Tunisie ? Pour que souffle un vent venu du désert qui y balaiera aussi les obscurantistes.

07:35 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Une confrérie seulement capable d'apporter des aides sociales aux déshérités d'une société en transition vers la modernité"
Je ne les aime pas plus que vous, mais il faut reconnaître que c'est là un un aspect, même si c'est le seul est qu'il est autant motivé par le souci de se faire des alliés que par ce que l'on nomme dans le christianisme la charité.
Au fond, si l'Islam voulait bien se retirer du champ politique et se vouer, comme les meilleurs des Chrétiens, à la tâche de venir en aide à leurs frères dans le besoin, nous aurions quelque chance de vivre dans un monde pacifique.

Écrit par : Mère-Grand | 04/07/2013

Je partage votre conclusion Mère-Grand. Cette séparation s'est faite dans la douleur et sur une longue période en Europe. Qu'en sera-t-il chez eux? La religion d'Etat est certainement une cause de blocage de la société arabe.

Ce qui est fort c'est le désir de s'exprimer, d'avoir une plus grande liberté intellectuelle, cela malgré les "Allah o akbar" hurlés les bras vers le ciel sur la place Tahrir. Une chose m'étonne, c'est la contradiction - me semble-t-il - entre la détermination à chasser Morsi ou Moubarak du pouvoir, attitude très volontariste, avec le fatalisme de l'islam.

Il reste que, souhaitable selon les uns, illégal selon les autres, l'intervention de l'armée est un coup d'Etat, une atteinte à l'ancrage du processus démocratique, et selon certains commentateurs une manière pour l'armée de préserver les privilèges de ses cadres.

Écrit par : hommelibre | 04/07/2013

Chaque touriste qui venait en Egypte permettait à un égyptien de vivre un an, Morsi venait de nommer comme ministre du tourisme l'un des commanditaire (jamal-islamïa) du massacres de Louxor, dans lequel de nombreux suisses (36) avaient été lâchement assassinés, le 20 juin 2013 il avait déclaré rendre l'excision pour toutes les égyptiennes, déjà que plus de 90% des femmes égyptiennes sont excisées.

Rétablir également les châtiments corporelles, selon les soi-disants préceptes de la charia, y compris la lapidation (uniquement pour les femmes, comme de bien entendu), quoi que Genève n'avait guère fait mieux en indemnisant un prof de cycle prônant ces pratiques à ses élèves.

Donc si des personnes adeptes de telles pratiques ne sont même pas aptes à remplir la fonction de prof pour gamins de 12 ans, comment pourrait-ils être à la présidence d'un pays ?

Hormis les milliards du tourisme, plus de 10 milliards de $ de contrats avec des partenariats étrangers avaient quasiment fondus comme neige au soleil, (expression empruntée à d'autres latitudes).

Alors comment pourrait-on, Mère-Grand, parler de cette charité prosélyte lorsque suite à ces distribution d’appâts tout un peuple se fait dévoré tout cru ? Parfois les routes de l'enfer sont parsemées de petits gâteaux un peu trop secs !!!

Écrit par : Corto | 05/07/2013

hommelibre, votre pseudo jure quelque peu avec vos observations ?

Peut être à la hauteur des promesses de despotes, l'Egypte sortait de millénaire de féodalité islamiste avec une pause de 50 ans de dictature socialiste, ne pas oublier les aspirations socialistes progressistes de la Gamelle Abdal Nasser.

Les égyptiens n'avait pas comme berceau les héritages obtenus par de nombreuses luttes très sanglantes de la plupart des pays occidentaux, il était très présomptueux de prétendre que le peuple égyptien était capable après une douce révolte encadrée par une nouvelle administration américaine pressée que l'Egypte devienne en à peine un an, capable d'échapper aux charognards de passage.

Nos médias se roulent dans cette complaisance facile en qualifiant les récents événements de "coup d'état militaire", pour une fois qu'un coup d'état militaire empêche un gigantesque massacre, il serait utile de ne pas tomber dans les amalgames douteux !

Si les égyptiens étaient portugais, nous pourrions appeler ce "coup d'état militaire" de "coup d'état militaire des oeillets" !

Mais certains auraient sans doute préférer assister à une révolution à la syrienne ????

Écrit par : Corto | 05/07/2013

Bonjour, hommelibre
J'avoue que d'une certaine manière je préfère encore (ou disons plutôt que "je suis moins révulsé) par des exactions ponctuelles accomplies au nom de ses propres intérêts par l'armée que celles, institutionnalisées, contre tous ceux, les femmes en particulier, qui ne se soumettent pas aux antiques et inhumains décrets d'une religion qui prétend obéir à dieu.
Encore faudrait-il retenir cette explication, qui passe un peu trop facilement sous silence les frustrations du peuple pour le bien de qui Morsi et ses commanditaires n'ont rien su faire, obnubilés qu'ils sont par l'application de la charia à une société dont les plus jeunes ne demandent que d'entrer dans l'ère moderne et les moins jeunes aimeraient bénéficier d'un minimum de bien être.

Écrit par : Mère-Grand | 05/07/2013

avec une population à 50/50 contre, les égyptiens font l'impasse d'une soluce pacifiste que serait l'alternance institutionnalisée du pouvoir
entre les frères à charia et les militaires-business men à dictature

pendant que nos tamédias font le choix de rester muets sur les victimes de viols collectifs de manifestants filmés

préférant depuis des mois s'abreuver au quotidien de call-girls bimbos maghrébines comme cette fille d'Annemasse nabilla
signe que l'important à la rédac de la TdG soit faire plaisir en zone d'Annemasse aux 500 membres de sa famille venus d'Algérie

sinon, j'aimerais être un hacker un guick effrené bien aiguisé ou l'inverse et mettre en réseaux les vidéos des viols collectifs filmés sur la place et alentours, avec un bel agrandissement des violeurs, sur fesse book & cie: qu'au moins les victimes sachent qu'on sait.

Écrit par : Pierre à feu | 05/07/2013

Pierre à feu, 50/50, loin de là, ne pas oublier le taux de participation lors des élections de 2012.

Ne pas négliger non plus le fait qu'aucune opposition n'existait dans le pays, les islamistes ont profité d'une vaguelette, et plouf dans l'eau !

Pas de toute, le monde est en pleine mondialisation, même si Obama a misé sur le mauvais cheval.

Écrit par : Corto | 06/07/2013

Après une semaine de discours enflammés de la part des frèros : menace de guerre civile jusqu'à la dernière goutte de sang, de terrorisme équivalent à ce qu'il se passe en Irak, de menaces de mort envers les militaires et quelques coups de feu venant des frèros ce matin,

l'armée a donné le ton, brutalement certes, mais de manière on ne peut plus clair, pourtant dans ce cas, les islamistes n'avaient pas tirés 13'000 missiles comme l'a fait le hamas sur des civiles israéliens !

Juste quelques balles et l'armée égyptienne tue sans somation, lors de leur conférence de presse, le porte parole des frèros déclame qu'après Israël ce le général Al Sissi qui est le principal ennemi de la confrérie !

Ouf, il y a une armée en Egypte !

Écrit par : Corto | 08/07/2013

J'espère qu'il n'est pas trop tard pour ce nettoyage du printemps...

Écrit par : archi-bald | 08/07/2013

Les commentaires sont fermés.