13/07/2013

Voile à l'école: une loi cantonale est nécessaire pour l'interdire

L'arrêt du Tribunal fédéral autorisant le port du voile islamique à deux écolières pour cause d'absence de base légale cantonale l'interdisant incite à une action immédiate et résolue à Genève au nom de l'égalité des sexes, de la dignité de la femme, dans le respect des droits de l'homme et de la liberté religieuse. Il ne s'agit en effet pas d'interdire, par exemple, le port d'une croix chrétienne ou d'une main de Fatima autour du cou.

Sous réserve d'un accord de la députation PLR au Grand Conseil, j'entends donc être le premier à annoncer le dépôt d'un projet de loi en ce sens. Son contenu devra nécessairement prendre en compte un arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme entérinant la législation française conçue dans le même but et éviter d'aboutir à un effet contraire, à savoir le retrait de ces jeunes filles par leurs familles de l'école publique genevoise pour les placer dans des écoles islamistes.

Q'une chose soit claire: il ne s'agit nullement d'une manifestation d'islamophobie de ma part. Je m'étais en effet débattu pour obtenir la possibilité d'inhumer les défunts juifs ou musulmans selon les rites de leur foi respective. Mais le voile à l'école publique, c'est autre chose. C'est une attaque claire contre la laïcité de l'Etat, contre la dignité humaine, contre tant de valeurs auxquelles je tiens. C'est pourquoi mon but est de convaincre les députes de mon parti puis le Grand Conseil dans sa majorité d'adapter notre législation.

Nul doute que ce futur projet de loi donnera lieu à un débat politique passionnant entre ceux qui se font les chantres du relativisme culturel et les bardes des valeurs rappelées ici.

09:09 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Battez-vous pour cette bonne cause.

Écrit par : Mère-Grand | 13/07/2013

La cause est juste mais le combat est perdu d'avance.
Désolé de vous le dire mais l'Eurabia devient chaque jour une réalité criante.
Même dans non montagnes.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/07/2013

Bravo, ça fait du bien de voir nos valeurs les plus chères ainsi défendues!
Même si le combat parlementaire est perdu d'avance, il aura au moins le mérite d'alimenter le débat.
Et si c'est nécessaire à un moment ou l'autre, je m'inscris pour récolter les signatures!

http://contre-chantmireillevallette.blog.tdg.ch/archive/2013/07/12/nouvelle-victoire-du-sexisme-religieux-244345.html

Écrit par : mireille vallette | 13/07/2013

Le TF par cet arrêt fait du pied aux législateurs cantonaux - à qui il revient de préciser l'application de leur constitution cantonale dans le cadre des libertés et limites constitutionnelles fédérales:

selon son Préambule: "Au nom de Dieu Tout-Puissant!"
(...) déterminés à vivre ensemble leurs diversités dans le respect de l’autre et l’équité,

notre constit fédérale déclare cette liberté religieuse par un principe d'égalité dans son article 8, "Egalité":
- al. 1 "Tous les êtres humains sont égaux devant la loi"

- al. 2 "Nul ne doit subir de discrimination du fait notamment de son origine, de sa race, de son sexe, de son âge (...) de ses convictions religieuses"

et en fixe les limites dans son art. 15 "Liberté de conscience et de croyance",
- al.2, liberté d'exercice limitée à cadre individuel ou communautaire exclusivement! "Toute personne a le droit de choisir librement sa religion ainsi que de se forger ses convictions philosophiques et de les professer individuellement ou en communauté"

cette même liberté d'exercice religieux étant limitée par celle de tous et de l'ensemble dans son al.4:
- "Nul ne peut être contraint d’adhérer à une communauté religieuse ou d’y appartenir, d’accomplir un acte religieux ou de suivre un enseignement religieux"

bon nombre de nos élus ont besoin de faire preuve du minimum requis de compétences: moins de copinage et de réseau pour un peu plus de connaissances de base comme la constitution et les lois du pays où ils sont élus.

Écrit par : Pierre à feu | 13/07/2013

"Mais le voile à l'école publique, c'est autre chose. C'est une attaque claire contre la laïcité de l'Etat, contre la dignité humaine, contre tant de valeurs auxquelles je tiens"

Vous avez clairement des drôles de valeurs, qui s'arrêtent à un morceau de tissu (on ne parle pas de la bourqua, du hijab ou autre voilant la face en public, encore que je vois mal la différence de fond avec ceux qui mettent des casquettes et des lunettes de soleil les rendant méconnaissables)

Ce morceau de tissu est porté dans maintes cultures ou les filles vont à l'école et à l'université, n'empêche ni d'apprendre, ni d'évoluer normalement dans la société- même occidentale.

Notre belle société laïque, oui, mais aussi qui clame la liberté religieuse, la liberté de s'habiller comme on veut (dans le cadre d'une décence à l'occidentale)

Pour ma part, je déteste la religion musulmane, et je serais même pour l'abolition du Coran, tant il contient d'incitation à la violence envers les peuples.

Mais pour quelle raison des jeunes filles qui pensent que leur pudeur passe par un voile sur leurs cheveux devraient être interdites d'éducation?

Écrit par : vieuxschnock | 13/07/2013

vieuxschnock, semble qu'il y ait plus que ça!
semble que ce n'est pas le port du voile seul que la famille de ces 2 ados a exigé

mais l'acceptation, par l'école publique (laïque) et le canton (conforté en la forme et non sur le fond par le TF), de leurs exigences de dérogations aux activités scolaires que ce port de voile implique -et le reste,
dont il est question.

Écrit par : Pierre à feu | 13/07/2013

Victor, qu'est-ce que cela veut-il dire, ce ne serait qu'aux UDC de
représenter certaines valeurs immuables à notre société ?

Concernant le port du voile par des enfants dans des écoles publiques,
il s'agit avant tout d'un acte prosélyte et de fait, reconnaissant par
sa tenue, qu'une fillette doit être mariée pour le porter, cela dés
son plus jeune âge. Sont voilées, uniquement les fillettes mariées, le
voile indique que la fillette a bel et bien été mariée et cela, par
ses tuteurs "légaux".

Donc, le fait d'autoriser la pratique du port du voile induit
automatiquement l'autorisation de mariages de fillettes dés l'âge de 6
ans, ce qui est totalement contraire aux lois suisses.

Il s'agit de mariages forcés et sans le consentement de l’intéressée
dans le cas présent, n'oublions pas que l'ex-président égyptien Morsi
venait, une semaine avant d'être destitué, de légaliser les rapports
sexuels pour les fillettes à partir de leur 9ème anniversaire et avait
également voulu généraliser ou imposer l'excision et autres
mutilations sexuelles aux mêmes fillettes et cela avant l'âge de 6 ans
!

Avant de voiler les fillettes vivant en Suisse, il faudrait d'abord
dévoiler les pratiques connexes à cette pratique, de prendre en compte
les âges légaux pour tout ce qui gère la vie des enfants vivant en
Suisse.

Le législateur suisse autoriserait-il que des fillettes soient
excisées, mariées et soumises à des lois aussi inhumaines et violentes
?

Voulons-nous que nos enfants soient exposés à de telles atrocités et
cela dans des écoles publiques, là est la principale question que nous
devons nous poser et rapidement !

Autre détail, nul part dans le Coran, il est question de port du
voile, à aucun endroit le livra saint de l'islam ne fait allusion au
port du voile et encore moins en ce qui concerne l'enfance !

La cour européenne des droits de l'homme, (CEDH) et plus
particulièrement les droits de l'enfance, exclut toute pertinence de
discernement pour les enfants dont l'âge est inférieur à 12-13 ans et
de 15 ans pour tout ce qui touche l'autorité en matière d'entourage
familial, ce qui donnerait accès aux enfants à une protection totale
vis-à-vis de leur entourage familial, ce qui induit une indépendance
et une assistance économique octroyant le droit à l'enfant d'être mis
à l'abri de leurs familles, ce sont les lois laïques en vigueur de
l'état du domicile suisse qui priment sur les coutumes pouvant faire
l'objet de discriminations ou de mauvais traitements physiques ou
psychologiques.

En matière de mauvais traitements physiques, la pratique de l'excision
est légale en Suisse, pour autant qu'un médecin en prescrive l'acte
(qui n'est en aucun cas médical), la quasi totalité des fillettes
excisées en Suisse portent également le voile, sans parler de celles
excisées dans des pays où cette infamante pratique est légale même
sans les hospices de la "médecine".

Le nombre de fillettes et de femmes excisées en Suisse surprendrait
tant nos autorités que l'opinion publique et aucune statistique
officielle n'illustre l'étendue des dégâts commis.

En conclusion, le port du voile n'est pas étranger à d'autres
pratiques contre-natures allant jusqu'à des mutilations sensorielles
et fonctionnelles irréversibles excluant le plaisir dans le seul but
de traiter des êtres comme des esclaves sexuelles !!

A vos plumes et cessons de pratiquer la langue de bois dans un domaine
parsemé de tant de connexités.

Bien à vous !

Écrit par : Corto | 13/07/2013

Je ne sais plus à quel voile me vouer. A celui imposé par St-Paul aux femmes dans l'épître aux Corinthiens. Il écrit:

"Toute femme qui prie ou....parle sous l'inspiration de Dieu sans voile commet une faute. L'homme lui, ne doit pas se voiler la tête: il est à l'image de la Gloire de Dieu".

Écrit par : Noëlle Ribordy | 13/07/2013

@vieuxschnock

y a rarement des commentaires féminins au sujet du voile
mais on imagine aisément le poète en vous
pour qui ce qui compte c'est

l'attraction du mystère féminin caché derrière un voile
la séduction d'un profil à peine masqué par un tissus transparent (de préférence les tissus en soie les +coûteux)
l'emprise d'une discrète sexualité qui attend et demande à se faire découvrir


Si pour les bonnes soeurs (cathos de mon enfance) le voile, c'est le signe et acte de pudeur obligatoire pour cacher toute féminité, avec dégoût rejet des poils féminins et condamnation de toute expression sexuée,

semble que le relent islam musulman dans le renouveau actuel du voile chez les djeuns muslims "de bon ton" ne soit qu'un mix des 2 !

je trouve cette tendance chez les filles hyper perverse
et pour le moins schyzo

Écrit par : giandula | 13/07/2013

Mon cher,

la pudeur revêt bien des formes dans bien des cultures;
les papous ont pour tout vêtement une cordelette et un cache-sexe énorme comme un sexe en érection.
Les femmes papous portent un pagne mais rien en haut, comme beaucoup d'Amérindiennes. Nos arrières grands-parents ne sortaient pas sans chapeau. Les femmes d'aujourd'hui portent des soutien-gorges...les Afghans hommes portent le turban, de même les sikhs.
Le foulard pour certaines femmes musulmanes (que je qualifierais certes de rétrogrades!) est un vêtement traditionnel qu'il est impensable de ne pas mettre (pour cause souvent de pudeur religieuse)
Hé bien, elles sont bigottes, certes, mais il n'y a pas de loi contre cela.

Comme la liberté religieuse est garantie par l'état dans la limite de la loi, je vois mal comment on va casser les pieds à des jeunes filles bigottes pour un foulard leur couvrant les cheveux....

Écrit par : vieuxschnock | 13/07/2013

Vieuxchnock, savez-vous quelle est la distraction préférée de nos
hôtes venant des dictatures musulmanes lors de leurs séjours à Genève
ou ailleurs dans les pays ne jouissant pas de leurs (les mêmes)
bienveillance ?Demandez-le à n'importe quelle prostituée, elle saura
quoi vous répondre surtout en ce qui concerne des "morceau de tissu"
comme vous aimez à le souligner.Les massacres syriens et autres venant
des sociétés musulmanes ont prit racine dans l'imposition du port du
"morceau de tissu" auquel vous faites gracieusement totale allégeance,
il s'agit d'un colonialisme particulièrement odieux et lâche, d'un
retour à des pratiques que les sociétés modernes ont su maitriser les
piteuses conséquences.Si les régimes voilant leurs femmes acceptent
les téléphones portables, les ordinateurs, les voitures de luxe et les
armements modernes ce n'est pour qu'ils se comportent comme des
rétrogrades en matière de société, voudraient-ils évoluer de façon
sélectives tout en infligeant aux plus faibles physiquement, femmes et
enfants des traitements indignes pour quiconque opte pour certaines
modernités, voudriez-vous aussi autoriser que les supporteurs de ces
pratiques puissent également comme dans leurs "royaumes" portent des
armes en bandoulières dans les rues de Suisse, pourtant le Coran
contrairement au voile, impose à ses adeptes, le port du sabre devenu
grâce à une certaine modernité, des armes à feu voir des avions de
combats ? Pourquoi la Suisse avait refusé à l'un de ces roitelet
d'installé uns unité de missiles antiaériens sur le toit de somptueuse
demeure de Cologny !Vous ne vous rendez pas compte que nous avons à
faire à des malades qui passent leurs vendredis autour de mise à morts
et de mutilations et de lapidations publiques, seuls divertissement
autorisés dans ces pays ?Voulez-vous allez sur youtube pour assister à
ce que l'islam impose quand elle le peut à ses sujets et ses femmes
!Avant d'autoriser quelque voile que ce soit, il faudrait d'abord
savoir ce qu'il dissimule, ne pensez-vous pas ?

Écrit par : Corto | 13/07/2013

Les écoles publiques et laïques ont le devoir de dévoiler les talents et les aspirations de nos jeunes, pas de les voiler !

Écrit par : Corto | 13/07/2013

Mon cher ami "Corto" ... que vient donc faire l'UDC ici ?
Je n'y voit aucun lien.
Merci de préciser votre pensée.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/07/2013

Victor, il serait illusoire de devoir compter sur l'UDC pour régler des problèmes de société, voir dangereux, car ils sont fait de la même étoffe que les islamistes !

Écrit par : Corto | 13/07/2013

Absolument d'accord avec vous M. Weiss! Je vous soutiens entièrement !

Écrit par : Marion Garcia Bedetti | 14/07/2013

Avant de venir s'installer dans un pays de culture judéo-chrétienne, les ressortissants d'autres cultures sont informés quant aux us et coutumes. S'ils choisissent d'y venir, c'est en toute connaissance de cause. Je ne crois pas que ce soit un facteur d'intégration que d'instaurer des exceptions aux règlements et lois tant dans les écoles, les piscines...que les boucheries! (Oui, je suis opposée aux mauvais traitements envers les animaux et la Suisse possède des lois stricts sur le sujet )
D'autant qu'il est impossible de fixer la limite quant aux dérogations faites...
Les femmes se sont battues pour l'égalité et le respect; encourager un retour arrière ne doit pas être accepté.
Le voile est un symbole de soumission et n'a rien à voir avec le Coran.(qui autorise l'époux à battre sa femme, entre autre).
Bref: la tolérance doit avoir des limites - et ces limites sont:
Respect des Droits de l'Homme (et de ses contraintes...)
Respect des us et coutumes locales.
Respect des lois et règlements du pays d'accueil.

Écrit par : Mireille Luiset | 14/07/2013

Mireille, le terme "judéo-chrétien" date de l'affaire Dreyfuss et que je sache, malgré votre sensibilité pour les traitements faits aux animaux, le traitement réservé aux juifs depuis Dreyfuss, n'a rien de juif, peut être s'agit-il de spécialités chrétiennes.
Maintenant concernant votre formulation se limitant à un seul mot "respect", il me semble l'entendre fréquemment depuis l'instauration de la charia dans des centaines de banlieues de France, oui, certaines populations, à défaut de règles bien définies, s'emploient inlassablement à répéter cette devise qui ne défend pas des positions respectueuses, pour le moins et c'est justement le thème de cette note.
Comment respecter un terme qui se présente à sens unique ?
Mireille, vous semblez oublier que le terme "islam" ne signifie pas "respect", mais soumission et que pratiquement tous les gouvernements européens refusent de mettre le hizbollah sur la liste des organisations terroristes, organisation non seulement terroriste mais également à la tête des trafiques de drogues et d'armes dans cette Europe pas très Kosher !

(d'autant qu'un certain adolf hitler avait déjà instauré des lois très très stricts sur l'abattage des animaux, mais libre à vous d'aller visiter un abattoir allemand en 2013)

Écrit par : Corto | 14/07/2013

Cher Monsieur,

Porté par l'élan de votre croisade contre certaines pièces d'habillage impratiques, dégradantes, humiliantes, et débilitantes, auriez vous l'extrême obligeance d'amender votre proposition de législation d'une interdiction du port de la *** cravate ***, du noeud-papillon ou de toute pièce d'habillage serrée autour du cou, symbole, comme le collier et la laisse de l'snimsl domestique, et de sa soumission envers ses maîtres ?

Il est parfaitement insoutenable que des hommes et des femmes libres et égaux doivent se soumettre à un code de tenue vestimentaire pour obtenir ou garder un travail, code imposé par la religion aujourd'hui la plus pratiquée au monde: le corporatisme Capitaliste.

Merci !

Écrit par : Chuck Jones | 15/07/2013

Les commentaires sont fermés.