22/08/2013

IUFE: bravo au PDC qui siffle la fin de la première mi-temps !

À lire son programme électoral (http://pdc-ge.ch/programme/formation/creer-une-haute-ecole-pedagogique/), le PDC entend mettre fin à l'expérience de l'IUFE pour remplacer cette Genferei par une HEP apte à former des praticiens de l'enseignement primaire, et pas seulement des théoriciens. Ce que l'IUFE ferait bien au demeurant, selon le PDC. Cette proposition de réforme venue d'un parti qui, comme le PLR (et le soussigné), a soutenu la création d'un institut de formation des enseignants rattaché à l'Université ne tombe pas du ciel. Mais elle ne va pas assez loin.

L'IUFE s'est en effet signalé, depuis son ouverture, en 2008, par des dysfonctionnements attribués à une direction inexpérimentée, insuffisamment coachée par le rectorat. Administration défaillante (ce qui n'est pas près de cesser) et improvisations pédagogiques initiales indignes d'un institut universitaire n'ont pas manqué de susciter l'insatisfaction des étudiants, sinon des enseignants. Diverses pétitions remises au Grand Conseil en témoignent. À chaque fois, son aimable directeur, un professeur de qualité, au demeurant dépassé par les responsabilités qui lui avaient été conférées, annonçait des améliorations. Qui ne sont venues qu'au compte-goutte. La plus grave carence est la reconnaissance fédérale de l'IUFE, continuellement repoussée et, à chaque fois, annoncée pour demain...

Il est donc temps de remettre de l'ordre par un coup de sac institutionnel, faisant de l'IUFE une structure telle qu'on en trouve dans tous les autres cantons, c'est à dire une Haute École Pédagogique (HEP). Car l'un des effets pervers du système actuel est que les futurs instituteurs formés à Genève ne voient pas leur titre reconnu ailleurs en Suisse, ni à l'étranger, contrairement à ceux qui se forment à Lausanne, à Fribourg, à Neuchâtel, en Valais ou en Suisse alémanique, voire en France ou en Belgique. Résultat des courses: quelques étudiants genevois, parfaitement rationnels, même s'ils sont encore rares, préfèrent traverser la Versoix. D'autant que la durée des études est plus longue à l'IUFE. Et que leur contenu, comme le prétend le PDC, y est non seulement excessivement théorique, mais encore trop inspiré par les "gourous" de la FAPSE.

On verra bien ce que le PDC fera de sa proposition au cours de la prochaine législature. Mais si, comme il serait logique, ce parti déposait un projet de loi sitôt les élections passées, il ne manquerait pas de soutiens au sein du Parlement, l'Université n'étant plus crédible dans ses déclarations d'intention réformistes. Même si une HEP a une structure salariale qui serait probablement plus coûteuse pour les caisses de l'Etat.

Restera à savoir si cette révolution annoncée par le PDC s'étendra à la partie de l'IUFE qui s'occupe de la formation des enseignants secondaires, eux aussi formés par des HEP dans la grande majorité des autres cantons.

On me permettra ici une note personnelle. Lors du vote, je serai éthiquement obligé de m'abstenir pour des raisons familiales. Pour celui qui avait amené à la création de l'IUFE, j'avais d'ailleurs choisi une solution qui allait à l'encontre de ces mêmes intérêts familiaux. Certains ont mis du temps pour le comprendre !

23:09 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Moi, je soutiendrai la proposition PDC. Il convient de redonner une crédibilité à cet institut qui, non seulement déforme les jeunes profs par son enseignement idéologique, mais encore qui n'est pas capable de leur donner une reconnaissance nationale. L'IUFE est directement co-responsable de la catastrophe de l'école à Genève.

Écrit par : Jean Romain | 23/08/2013

Un grand merci pour ton soutien éclairé.

Écrit par : Bertrand Buchs | 23/08/2013

Oserais-je...Mais....qui donc avait vu juste?

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2013/08/23/iufe-bravo-a-duval-qui-avait-vu-juste-245951.html

Écrit par : Duval | 23/08/2013

Nobody is perfect.
And my name is James, James Nobody...

Écrit par : Pierre Weiss | 23/08/2013

Bravo Monsieur Weiss, d'enfin reconnaître publiquement que cet institut est un cauchemar....et qu'il faut une HEP indépendante de la FAPSE. L'Arle avait donc vu juste..... et le parti radical aussi, seulement, hélas il n'avait pas pu trouvé de majorité ... tant d'années perdues, mais regardons en avant, et enfin réjouissons-nous que la confédération n'a pas encore reconnu cet institut.... ils ont du flair à Berne... !

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 23/08/2013

Tout (ou déjà pas mal...) est peut-être bien qui finit bien, Cher James.

Écrit par : Duval | 23/08/2013

Je ne vois pas en quoi il faudrait réformer les écoles, qui ira enfler les rangs de l'hospice général ?

Sans parler des chômeurs et des fonctionnaires !!

Écrit par : Corto | 23/08/2013

Par contre, le blog de Pierre Weiss n'est plus affiché sur la page d'accueil, M.Mabut, pas de problème, je commence à m'y faire !

Écrit par : Corto | 23/08/2013

@Marion
Quel parti radical? Tu rigoles!!!! Comme les autres il a bien suivi et soutenu cet IUFE. Assez de ces couvertures politiques que chacun des politiciens cherchent à tirer! Toi y compris.
Qui donc n'a cessé de se battre pour cette cause? Cherche un peu... tu donnes ta langue au chat?

Écrit par : Duval | 23/08/2013

@ Marion Garcia et à ses amis de l'Arle

Une nouvelle note de mon blog précise certains points

Écrit par : Pierre Weiss | 23/08/2013

Les commentaires sont fermés.