07/09/2013

Michèle Künzler, les trams et les vases communicants: Carouge gagne, Bernex et Onex perdent

Les miracles n'existent pas, surtout pour une théologienne protestante telle que Michèle Künzler. Et je m'etonne que personne n'ait encore reagi, dans les communes qui vont "payer" pour la concession justifiée faite à Carouge. Car elle montre que le principe des vases communicants l'emporte encore sur les promesses politiciennes.

En effet, en satisfaisant les 20000 Carougeois par le prolongement annoncé (à la veille du Jeûne genevois !) de la ligne 18, la cheffe de la mobilité genevoise et les TPG privilégient ceux qui ont fait le plus de bruit pour la suppression d'un réel avantage - une desserte directe de Cornavin.

Mais du même coup ils privent d'une (simple) amélioration promise de fréquence ceux qui s'entassent dans la ligne 14 qui part de Bernex (10000 habitants, sans compter ceux de la Champagne, dont Bernex est devenu le point de transbordement) et traverse Onex (20000 habitants) et le Petit-Lancy (quelques milliers d'habitants).

Bref, les victimes sont en gros deux fois plus nombreuses que les bénéficiaires. Et les promesses d'amélioration de fréquence remises à la semaine des 4 jeudis (du Jeûne). Peut-être faudra-t-il attendre que le CEVA entre en fonction pour que les véhicules de la ligne 18 qui, venant du CERN, rebroussaient chemin au Quai de la Poste, soit enfin redirigés sur Bernex, Carouge ayant alors ses trains.

Gageons que le successeur de Michèle Künzler trouvera de bons arguments pour inaugurer cette ligne en 2017, à la suite de la mise en service du CEVA.

09:04 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Une ligne pour Cornavin depuis Carouge, c'est bien. Qu'en est-il de l'immense perte pour les résidents aux Acacias de la ligne pour Moillesullaz?
La politique à la petite semaine dans cette république est répugnante.

Écrit par : Roxane | 07/09/2013

En politique, chacun se succède à lui même, non?

Écrit par : Toni | 07/09/2013

Quand on lit ce genre de commentaire on se dit qu'heureusement ce ne sera pas vous qui dirigerez quoi que ce soit à Genève. Mais restons-courtois.
Dans votre commentaire, il n'y a qu'une personne qui râle et n'apporte rien au débat. Au lieu de voir un peu de positif et de critiquer le négatif qui peut en découler pour faire avancer Genève, vous ne faites que râler sur quelque chose (et quelqu'un) or on connaît votre opinion sur ce sujet/cette personne et vous n'avez rien dit de plus, de constructif. Mais peut-être est-ce le but?
En vous lisant on a peur pour Genève, elle n'avancera pas mal, avec des rectificatifs possibles quand ça va vraiment trop mal, elle n'avancera pas du tout....
Non les miracles n'existent pas, on vous entendra encore.

Écrit par : Magali Origa | 07/09/2013

Cher Pierre,
Les Carougeois n'iront jamais au Bachet prendre le train pour aller a la gare.
Ils préfèreront le tram, plus rapide même avec un changement.
Alors nous voulons garder une liaison directe avec la gare de Cornavin.

Écrit par : Bertrand Buchs | 07/09/2013

@ Bertrand

Cher Bertrand,

Tu connais tes Carougeois. et je me rejouis ppur eux. Mais moi je te dis que les Bernésiens sont les cocus de cette décision.

À bientôt. Je serai dans le premier 18 pour carouge pour te saluer.

Écrit par : Pierre Weiss | 07/09/2013

@ Magali

Relisez ce que j'ai écrit. Je me réjouis pour les Carougeois. Mais j'ai le droit de penser aussi aux habitants de ma région.

Écrit par : Pierre Weiss | 07/09/2013

Les Carougeois ont réUssi à réhabiliter une ligne en direction de Cornavin alors qu'il ne restait que celle qui assurait la liaison avec les rues Basses, la frontière. Bravo à eux! Qu'en est-il du quartier des Acacias, qui n'a gardé que sa liaison avec la gare, après avoir perdu la ligne très importante avec les rues Basses et la frontière ?

Écrit par : Acacias | 08/09/2013

Les commentaires sont fermés.