11/09/2013

Hafid Ouardiri: manipulateur un jour, manipulateur toujours !

Hafid Ouardiri est un homme touchant. Dans sa volonté de passer pour un ami de la paix et de l'entente entre les cultures, il est prêt à raconter des mensonges qui font de Pinocchio un parangon de sincérité. Ainsi de son indépendance à l'égard des partis en lutte pour le pouvoir en Égypte.

Pour preuve, son discours de façade dans la Tribune de Genève du 4.9.2013 sous le titre "Égypte: comment sortir du chaos ?". Il y donne force conseils de respect de la démocratie inspirés par le parcours ubuesque du président déchu Morsi. Qu'il conclut par cette phrase: "Je dis tout cela en vous assurant que je ne suis partisan d'aucun des partis en lute pour le pouvoir en Égypte, ce n'est qu'une question de vérité et de justice".

Pour le lecteur crédule, cela passera pour des paroles... du Coran.

Pour l'internaute curieux et non amnésique, pour un exemple flagrant de manipulation. Il n'y a pas besoin d'être Champollion pour déchiffrer la manipulation qui se cache derrière la façade. Il suffit d'aller sur le site de l'un des blogueurs parmi les plus actifs de la toile locale pour saisir l'ampleur de la manipulation à l'œuvre (http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/07/09/manifestation-pro-mursi-a-geneve-244263.html).

On y découvre Hafid Ouardiri non seulement déambulant (il aurait pu être un simple curieux), mais surtout haranguant, micro en main, les quelques dizaines de Frères musulmans convoqués sur la Place des Nations le 9 juillet 2013, à peine deux mois plus tôt, par son alter ego de la rue de la Grenade (ça ne s'invente pas), siège du Centre islamique des Eaux-Vives, l'ineffable Hani Ramadan. La teneur des affiches ne laisse aucun doute quant au sens des propos. Le poids des mots, le choc des photos, selon la formule de Paris-Match, qui donne plus que l'impression que Hafid Ouardiri est un "compagnon de route" des Frères musulmans. comme Sartre du PCF. Ce n'est pas honteux, c'est son droit, ici, en Suisse, garanti par nos lois. Mais qu'il assume, crénom de sort !

Hafid Luardiri est un coutumier du genre. On se souvient encore de la manipulation - les termes ne sont pas de moi - dont avait presque été la victime la journaliste Catherine Focas en 1989. Son article de l'Illustré en apporte une démonstration éclatante. (http://pierreweiss.blog.tdg.ch/archive/2013/07/16/hafid-ouardiri-le-voileur-devoile-244463.html).

Alors Hafid Ouardiri, un homme enquête de "vérité et de justice" ? Demandez à Orwell, l'inventeur de la novlangue, s'il ne l'aurait pas nommé à la tête du Miniver et du Minijust associés, en fait le ministère non de la vérité et de la justice, mais de leur contraire, le ministère de la propagande et de l'arbitraire.

Car cet homme est bel et bien un des porte-paroles locaux des Frères musulmans, haïs par la majorité des Égyptiens. Mais s'infiltrant partout où le le titre de sa Fondation (financée par qui ?) fait encore illusion sur des Genevois en mal de crédulité (http://www.fec-geneve.ch/).

C'est l'heure de lui rappeler la phrase de Ciceron qui forme l'incipit de sa première catilinaire : quousque tandem Catilina abutere patientia nostra ? Pour les non latinistes (http://www.estelledebouy.net/wp-content/uploads/2011/07/ciceron.pdf): jusqu'à quand, Hafid, abuseras-tu de notre patience ?

Aie au moins le courage de tes opinions, celui dont fait preuve ton Frère Hani Ramadan, un autre docteur en désinformation et mensonges (http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2013/09/10/egypte-contre-la-conspiration-de-la-desinformation-246820.html). Voilà un ibel exemple d'nternaute qui ne publie que les opinions qui lui sont favorables, surtout si elles sont rédigées en arabe, mais sans traduction (http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2013/09/05/un-homme-integre-et-devoue-246557.html) !

05:54 Publié dans Formation | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"On y découvre Hafid Ouardiri non seulement déambulant (il aurait pu être un simple curieux), mais surtout haranguant, micro en main..."

Et alors? Quel est le problème? Vous pouvez ne pas aimer Morsi mais ce dernier est bel et bien un président démocratiquement élu. Défendre Morsi est tout simplement défendre la démocratie. Pour vous la démocratie n'est pas une valeur à défendre?

Écrit par : JK | 11/09/2013

Une main devant et une main derrière !!!

Écrit par : Corto | 11/09/2013

Ils devraient proposer Morsi pour les présidentielles françaises, je veux dire dans un pays à la tradition démocratique.

Que veut dire "démocratie" dans la bouche d'un égyptien ?

C'est comme si vous parliez de glaciers à un bédouin du désert, les égyptiens ne sont non-seulement exclus de tout ce qui ressemblerait à une démocratie, mais en plus, il ignore le sens même du terme politique !

Il n'y a aucune culture politique en Egypte, comme d'ailleurs dans la totalité des pays arabes, alors les leçons des Hafid ou des Hani font plutôt références à des gags de Coluche.

Si en plus, les islamistes avaient un gramme d'humour, ils seraient mort de rire à défaut de s'entretuer comme unique expression "politique ou démocratique" !

Hafid, expliques moi, la démocrassie ?

Écrit par : Corto | 11/09/2013

JK, pour vos vacances, il y a encore le Soudan, l'Iran et la Corée du Nord, si vous n'allez pas en Tunisie où l'on condamne à 2 ans de prison une femme qui montre son buste pour protester alors que les hôtels sont des bordels à gigolos pour femmes âgées en reste de libido et amateurs de petits garçons !

La Tunisie, le paradis sexuel islamiste, vous y rencontrerez le maire de Paris, que du beau monde, n'est-ce-pas Hafid ?

Écrit par : Corto | 11/09/2013

... Ah ! c'est là-bas que Notre Dame de Paris recrute ses enfants de choeur ?

Écrit par : petard | 12/09/2013

Alors que le blog du fasciste ramadan brille dans la page d'accueille, celui de Pierre Weiss est éclipsé à chaque fois dans les plus brefs délais.

Aucun doute en ce qui concerne la rédaction de la TdG, nous avons à faire à des pro-islamistes soutenus par la petite gauche genevoise, la gauche gruyère !

Écrit par : Corto | 12/09/2013

« NB : Les commentaires de ce blog sont modérés. »

Ah bon ?

Écrit par : Amiel | 12/09/2013

Amiel, qu'est-ce qui est à censuré ?

Que des militant de la lapidation des femmes soient tolérés, voir plus, dans des blogs suisses ?

Ou alors que la Tunisie n'est pas reconnue comme paradis sexuel pour pédophiles et autres loisirs monnayables ?

Ou encore est-ce de dire la vérité sur un blog qui vous chiffonne ?

Écrit par : Corto | 12/09/2013

Les commentaires sont fermés.