11/10/2013

Le "pirate" suisse de Greenwar mérite punition sévère et grâce partielle

A 400 kilomètres au nord de Rovaniemi (et 10 heures de bus), la ville du Père Noël, se trouve Mourmansk, capitale de l'arctique russe. Et à Mourmansk croupit dans une geôle un Suisse depuis le 19 septembre 2013. Son méfait: "piraterie en bande organisée", selon l'article 227 du Code criminel russe, pour avoir tenté d'escalader, avec une trentaine de ses amis de Greenpeace, dont 4 Russes, une plateforme pétrolière en mer de Barents depuis un bateau battant pavillon néerlandais. Mourmansk, 300 000 habitants, la plus grande ville à l'intérieur du Cercle polaire, avant Anchorage et Reykjavik, ses immeubles soviétiques souriants et ses prisons glaciales, tout un programme. Brrrrr !!!

Marco Weber, un charpentier et activiste bernois, y risque jusqu'à 15 ans de prison. Pas parce qu'il est suisse. Mais parce qu'il a violé la loi russe. Déjà trois de ses camarades d'infortune se sont vus refuser une remise en liberté. Il est depuis ce vendredi 11 octobre formellement inculpé, comme la moitié de ses amis.

On ne sait pas quand se tiendra son procès. Mais on sait la justice russe intraitable. Les "pussy riots" ont fait l'amère expérience des conséquences du blasphème dans un État qui est redevenu religieux. Malgré des protestations internationales et une grève de la faim, l'exécution des peines infligées va de l'avant. Sans sortie accompagnée.

Pourtant, son sort pourrait ne pas être dramatique, grâce à son père, aux autorités suisses, aux manifs et à Poutine.

Son père, membre lui aussi de cett'ONG connue pour ses provocations, ne tarit pas d'éloges sur son action: il a "un coeur de battant". D'ailleurs, il l'a aussi béni. Comme on le faisait au Moyen-Âge de ceux qui partaient pour la Crioisade devant libérer Jérusalem des infidèles. Celai lui a peut-être évité, depuis 4 ans qu'il navigue sur l'Arctic Sunrise, de s'être fait arrêter, qui sait ?

Selon les autorités consulaires suisses, qui lui ont remis des habits adéquats -espérons pour lui que le paquet-cadeau ait inclus une veste chaude de la marque islandaise "66 North Clothing"- et des journaux de la mère-patrie, sa santé physique serait bonne. En revanche, le représentant suisse n'a pu se prononcer sur son moral. Une dépêche parle d'état mental inconnu, comme s'il fallait être fou pour faire ce qu'il a fait.

Des manifs ont déjà été organisées dans une cinquantaine de pays pour obtenir la libération des "pirates" de Greenpeace. En Occident, la réaction russe passe pour disproportionnée. C'est d'ailleurs l'opinion officielle des Canadiens et des Australiens dont des ressortissants font aussi partie de la liste des compagnons d'infortune de Marco Weber. Quant aux Néerlandais, ils ont initié une procédure d'arbitrage pour récupérer le bateau portant leur drapeau. un bateau arraisonné par un commando de garde-frontières russes, puis remorqué jusqu'au grand port de Mourmansk.

Pour l'ONG, ces arrestations sont du pain béni, car elles donnent à sa provocation une visibilité internationale inespérée. Ou calculée, les membres de l'équipage de l'"Arctic Sunrise" étant au fond l'équivalent fonctionnel des boucliers humains du Hamas, de la chair à canon envoyée en premievère ligne que l'organisation sacrifie pour que l'on parle d'elle.

Par la bouche de son porte-parole, le président Poutine doute qu'il soit un pirate, lui comme ses codétenus. Tout en ajoutant perfidement n'être "ni un enquêteur, ni un procureur, ni un juge, ni un avocat". Juste un bourreau ? Nul doute qu'au moment où il pourra entrer en scène, comme détenteur du pouvoir régalien de la grâce, il pensera aussi au fait que la mer de Barents, infestée d'excellents King Crabs depuis leur introduction par les savants fous de l'ère soviétique -un délicieux produit que l'on achetait à la Migros dans les annees soixante-dix sous le nom de Chatka- recèle 51000 milliards de mètres cubes de gaz naturel, le quart des réserves mondiales actuelles, outre 80 millions de barils d'or noir. Peut-être aussi que son degré bien connu de tolérance bienveillante sera affecté par les révélations les plus récentes de la police russe qui prétend avoir trouvé à bord du bateau des "stupéfiants" et autres "équipements suspects".

Pour l'heure, malgré Amnesty International qui est dans son rôle en envoyant une protestation ainsi que le violoniste Gidon Kremer (20 Minutes du 9 octobre), le pouvoir russe envoie en asile psychiatrique Mikhail Kossenko, un homme légèrement schizophrène selon ses médecins, accusé d'avoir porté un coup de pied à un policier lors d'une manif. Une peccadille en comparaison de l'acte de "piraterie en bande organisée". Une peccadille qui réveille de fâcheux souvenirs et ne laisse d'inquiéter pour le sort de l'intrépide Bernois, en fait surtout imprudent, mais conscient de l'être. Selon un mail transmis au Matin dimanche de ce 13 octobre, il est en train découvrir la sévérité du régime carcéral russe. Son père aussi !   

Bref, cette affaire pose en toute lumière les limites aux provocations dont Greenwar est coutumière. Ce qui est toléré, tant le laxisme est grand, dans nos démocraties -cela fait leur charme comme cela signe leur faiblesse- ne l'est pas ailleurs dans le monde. Un chewing-gum jeté et même mâché, depuis 1992, peut coûter cher à Singapour, où son importation est interdite, sauf pour raison thérapeutique. Sans même évoquer la détention de drogues qui peut y valoir la prison à perpétuité voire la peine de mort, pour prendre un exemple asiatique d'une république démocratique quoiqu'un brin autoritaire. Et les adeptes de la charria en connaissent les rigueurs sur les autres, notamment en Afghanistan.

Et puis, quelle que soit la condamnation -que l'on espère exemplaire- de ces pirates des temps modernes, et quelle que soit la grâce, que l'on souhaite au mieux partielle, que le nouveau Tsar leur octroiera, Marco Weber pourra toujours se dire qu'il l'a échappé belle: du temps béni de l'Union soviétique, la déportations au goulag aurait été garantie. Le progrès du genre humain est en marche, rien ne l'arrêtera.

Mais pourquoi distinguer entre bons et mauvais pirates, comme on le fait plus ou moins artificiellement pour le cholestérol ? Probablement pour éviter de voir que Greenpeace n'est que Greenwar, une organisation orwellienne. L'absence de violence, de morts de cette action -ce qui distingue l'"Arctic Sunrise" du "Navi Marmara"-, les buts poursuivis -sauver l'écosystème de la mer de Barents et non se transformer en supplétifs du Hamas- n'excusent pas la violation des lois des pays où l'on se rend. Sans y être ni invité, ni même désiré. On se prend à espérer plus de prudence de la part des croisés de la secte Greenpeace. Tout est possible !

Mais on est vite déçu par la réaction de la porte-parole de Greenpeace à l'annonce de l'inculpation de Marco Weber. Son "ne nous laissons pas intimider - continuons le combat ! - a comme un relent de slogan soixante-huitard. Au fond, comment mieux dire que ce militantisme date, comme la piraterie, on a affaire à un type d'action d'un autre âge.


18:50 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Contrairement à la Russie, à Genève, lorsque des fils de monarques mafieux abritant leurs milliards dans nos banques tuent à 300 km/h un retraité allemand sur la route suisse, on les relâches 45 minutes plus tard, pour qu'ils puissent fuir à Monaco à bord d'un engin allant à 900 km/h !

Après un tel acte de soumission, il ne faudra pas s'attendre à ce que ce havre de criminels psychopathe pas encore sevrés du communisme, libèrent les militants écologiques suisses !!!

Écrit par : Corto | 11/10/2013

Pierre, je ne suis pas un expert en réglementation maritime, mais je possède néanmoins une licence hauturière et sais que les eaux internationales ne sont pas toutes russes, il s'agit dans le cas de l'arraisonnement de "l'artic sunrise" d'une violation manifeste des traités de navigation en eaux internationales, car le navire de Greenpeace n'est pas une plate-forme qui elles jouissent d'un autre statut en vertu des proximités côtières.

Néanmoins, tout vaisseaux naviguant en eaux internationales, comme se fut le cas de "l'artic sunrise", n'est pas, sauf erreur, de ma part, la souveraineté russe s'arrête à 200 milles de ses côtes, or le navire semble avoir été accosté par la marine russe à 230 milles des côtes russe !

Il y avait un autre navire, "l'artic sea" battant pavillon maltais avec un équipage de 15 russes transportant une cargaison plus que douteuse provenant du port de Jakobstad, enfin, disons que les marchandises couvrant le pont avaient été chargées à Jakobstad alors que les cales, elles semblait bien à l'abri des regards et des déclarations, ce navire à disparu du 28 juillet au 14 août pour être retrouvé entièrement vide près des côtes de Guinée-Bissau, là les généraux russes, n'ont pas eu à faire à des militants de Greenpeace et le navire ne contenait pas que du bois à destination de "l'Algérie" selon novosti !

Écrit par : Corto | 12/10/2013

Corto@ On attend impatiemment que les enfoirés de Greenpisse s'attaquent aux bateaux de la Mafia transbahutant des déchets hypertoxiques italiens un peu partout. Facile d'être courageux avec les Russes, qu'ils aillent s'affronter à la camorra, ces petits crétins sans couilles...

Écrit par : Géo | 12/10/2013

Monsieur Weiss,

Vous nous parlez de pirates! Pourquoi pas!
Mais j'aurais aimé lire votre billet le jour ou notre héro national, un certain Guillaume a tué Gessler. "Pirate" lui aussi? Il est vrai que, même dans ce cas, il n'aurait été qu'un pirate de légende pour enfants.
Je vous aurais également lu volontier le jour où le légendaire héro cantonal des "Rupestres" a été raccourci d'une tête par ceux-là même qu'il voulait libérer. "Pirate" lui aussi?
Et qu'auriez-vous dit de Charles Neuhaus un des champions de la Régénération? "Pirate", encore?

Et que dites-vous de "notre" Parti Pirate qui "sévit" en Suisse? Qu'il est le seul à dire ouvertement son nom? Pourtant sans dire, ainsi que tous les autres partis, que leur seul but réel est de "pirater" le maximum de pouvoir.

Diriez-vous que, dans les faits, tous les autres partis sont également des pirates. Avec pour seule différence qu'eux avancent masqués. Se meuvent sous camouflage, celui d'un nom usurpés.

MCG = Mouvement Citoyen Genevois?... Où il n'y a pourtant qu'un mouvement brownien.

UDC = Union du CENTRE?... Un centre totalement excentré, sans être excentrique. Il ne se dit pas "pirate"... Et pourtant...

PLR = ... Libéral-Radical?... Deux noms aussi antagonistes que "matière" et "antimatière". Le mariage de la carpe et du lapin!

PS = ... socialiste? D'un vieux rose délavé, il n'est, au mieux, que socio-démocrate... Et encore!... Actuellement plus à droite que ne le furent les "pirates" radicaux du temps jadis.

PDC = ... Chrétien... Une particule de Dieu. Un bozon de Higgs, mais encore beaucoup plus petit... Son président, jamais, n'obtiendra de prix Nobel! Il nous dira, qu'il s'en est retiré, que ça n'en "VALAIS" pas la peine!

Écrit par : Père Siffleur | 13/10/2013

Le FN vient de remporter les élections communales de Brignole, le MDG remplit les urnes avec ses bulletins, comme si l'histoire ne savait pas faire autrement !

Genève construit le CEVA à coups de milliards alors que l'état-major de l'armée suisse se prépare à des invasions provenant de l'ouest, de la France ;

http://www.rts.ch/info/suisse/5252882-la-presse-francaise-ironise-sur-le-dernier-exercice-de-l-armee-suisse.html

Le monde est devenu fou !!

Écrit par : Corto | 13/10/2013

MCG et non MDG.

N'y aurait-il pas eu une revanche contre le PS au travers des élections cantonales de Brignoles ?

Ce qui est certain, c'est que les électeurs du PS ont choisis le candidat FN au deuxième tours, ne nous attendons pas autre chose à Genève !

Écrit par : Corto | 14/10/2013

Pierre Weiss, même si vous avez raison, vous ne pouvez pas émettre de pareil "statement", la force de l'occident face à la Russie dictatoriale, c'est justement de laisser des électrons libres agir, tant qu'ils ne causent pas de dégâts et que cela reste une forme d'expression.

En tout cas, ce qu'il y a de bien avec grenpeace, c'est que cela permet de confirmer que certains régimes sont totalement totalitaires, s'enfoncent dans le totalitarisme, tuent leurs opposants, tuent leurs journalistes, enferment des gamines dans des goulags inhumains que la musique russe n'a jamais cessé de truander, de piller les biens de la nation pour le compte d'une mafia accrochée au pouvoir comme un morpion. Greenpeace met au grand jour les méthodes prouvant la faiblesse des ex du kgb !

Écrit par : Corto | 15/10/2013

@Corto vous êtes comme tant d'autres à qui on aimerait dire mais cessez donc de les materner ces jeunes.C'est pas ainsi qu'on gravite les échelons de la vie et qu'on arrive à s'en sortir sans trop y laisser de plumes!
les ouvriers sur les plateformes sont les premiers à s'y sentir en danger quand ils arrivent et sont les premiers aussi à dire,si on fait des erreurs c'est grâce à eux tellement la pression est grande quand ils commencent à manifester
Ce maternage humain et animalier tourne de plus en plus au ridicule surtout si l'on sait les nombreuses radiations océaniques depuis la fin de la guerre et les animaux ont survécu grâce à une mutation génétique naturelle de même pour la flore et les humains
Faut-il avoir reçu des coups pendant la gestation ou juste après la naissance pour mieux voir clair dans le jeu auquel se livre tous les lobbys,c'est à se demander!
Parceque sans doute n'étiez vous pas né mais on sait aussi les nombreux dangers émis par les médias pour dé-favoriser Maggi ou une autre firme alimentaire pour favoriser des produits dédiés à la santé et ne nuisant pas mis sur le marché Suisse tandis que ces mêmes produits faisaient mourir les cancéreux Américains

Écrit par : lovsmeralda | 15/10/2013

Chère lovsmeralda, l'autre méthode, c'est à dire, celle qui consiste à user du bâton plutôt que de la carotte, n'a fait, durant des siècles, que de baser les relations entre générations qu'en se basant sur la soumission et je crains de devoir vous dire que depuis ces époques épiques tout à changer, quoi qu'on en dise !!

Premièrement, les conflits sont avant tout, médiatiques et les principaux protagonistes ennemis sont assis autour de bakshishs provenant des corruptions venant des des plus hautes sphères politiques, les danseuses de greanpeace font partie du décors comme les faux prophètes font partie de l'opéra de Verdi, Aïda.

Le monde moderne va t-il faire prisonnier tous les exaspérés et autres cassandres, surtout si ils n'ont pas tort en ce qui concerne les aberrations liées aux entreprises russes, ne respectant pas plus l'environnement que la personne humaine ?

Et comme je l'ai écrit, ce n'est pas parce que nos police libèrent des assassins suite à une chevauchée mortelle que nous devons à nouveau prendre partie pour ces mafieux sans foi ni loi !

Materner, c'estes non, mais être solidaire avec nos concitoyens dans une pareille affaire, oui !

Écrit par : Corto | 16/10/2013

Les commentaires sont fermés.