29/11/2013

Ignorance de la norme pénale sur l'antisémitisme

Sauf s'il ignore le sujet, Jean-François Mabut se trompe en écrivant que "Le fait que quelques élus genevois excités titillent à l'occasion les veilleurs locaux de l'antisémitisme n'a pas valeur de référence. La Licra fait son boulot, elle n'a pas vocation à imposer sa pensée à toute la société".

La Licra n'impose pas sa pensée à toute la société. Elle demande simplement que la loi soit respectée par les membres de la société. Notamment l'article 261 bis du code pénal sur l'antisémitisme. Mais il est vrai que certains en contestent l'existence.

Faut-il désormais penser que Monsieur Mabut en fait partie ?

Pour ceux qui ignorent notre droit, la voici:

Antisémitisme

Article 261 bis du Code Pénal Suisse:

- Celui qui, publiquement, aura incité à la haine ou à la discrimination envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse ;

- celui qui, publiquement, aura propagé une idéologie visant à rabaisser ou à dénigrer de façon systématique les membres d'une race, d'une ethnie ou d'une religion ;

- celui qui, dans le même dessein, aura organisé ou encouragé des actions de propagande ou y aura pris part ;

- celui qui aura publiquement, par la parole, l'écriture, l'image, le geste, par des voies de fait ou de toute autre manière, abaissé ou discriminé d'une façon qui porte atteinte à la dignité humaine une personne ou un groupe de personnes en raison de leur race, de leur appartenance ethnique ou de leur religion ou qui, pour la même raison, niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d'autres crimes contre l'humanité ;

- celui qui aura refusé à une personne ou à un groupe de personnes, en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse, une prestation destinée à l'usage public, sera puni de l'emprisonnement ou de l'amende.

À bon lecteur !

03:47 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook | | | |

Commentaires

L'ami de Ramadan ne fait pas tout à fait la distinction entre un groupement ouvertement raciste et antisémite et la critique de ces derniers.

L'ami de Ramadan m'avait invité pour aller boire un café et cela en me déclarant qu'il le faisait plus qu'occasionnellement avec son ami précité, ma réponse fut tranchante ; " Monsieur, je ne m'affiche pas en public avec des personnages comme vous" !

Il a essayé, essayé de me convié à ce genre de compromission que l'on regrette forcément, maintenant, il publie à co....es rabattues la totalité des diatribes de son comparse, dans lesquelles Dieudonné passe pour un arpète, alors voilà que l'un des responsables des blogs de la TdG n'a plus d'autre issue que de ne pas se désavouer !!

Écrit par : Corto | 29/11/2013

Pourquoi écrivez-vous :


"Antisémitisme

Article 261 bis du Code Pénal Suisse:"

Cet article n'est pas à l'usage exclusif des Juifs, que l'on sache.

2ème question : cette notion de sémites, qui par ailleurs inclut les Arabes, est-elle vraiment pertinente ? Ne devrait-on pas parler d'anti-sionisme pour ceux qui se battent contre le projet d'Israël, et d'anti-judaïsme pour ceux qui sont contre les Juifs ?

Écrit par : Géo | 29/11/2013

A propos d'insultes répétitives dans les commentaires concernant l'islam, le coran, etc., quelle utilité? En signant de son propre nom se permettrait-on ce à quoi je prends la liberté de faire allusion?

Dommage! parce qu'à continuer de la sorte...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30/11/2013

Géo, si vous connaissiez la Genèse, vous auriez remarqué que la mère d'Ismaël ne descend pas de Sem mais de Cham, c'est ce qui prouve qu'à force de répéter la messe aux ânes, ils se prennent pour des savants !

Concernant l'ami de Ramadan avec qui il boit souvent des "cafés", l'intéressé ne fait que souscrire sans jamais se lasser aux incessantes allusions faussées et mensongères ne pouvant que faire revivre aux lecteurs les mêmes stigmates que ceux répandus dès 1928 par un certain hitler devenu en 1941 le grand allié de l'imam de Jérusalem puis soutient inconditionnel des frères musulmans alors qu'il se cachait en Egypte car poursuivi par le tribunal de Nuremberg. Dans ce cas, il s'agit bien d'antisémitisme et non d'anti-chamisme !

Jack_line, entre les extrêmes mon coeur ne balance pas, certes il s'agit d'une douce et tendre membre des verts, mais que je sache, les seuls à allez faire des visites aux membres du hamas aux frais de la ville de Genève, arborent le même verts que les verts islamistes, quelle coïncidence, ou plutôt non selon les fuites révélées par Snowden !

Écrit par : Corto | 30/11/2013

L'affaire Menoud, n'a pas finit de remuer les instincts les plus féconds !

On se croirait en plein "Salo et les 120 jours" de Pier Paolo, personnellement je ne trouve pas ça très brillant ! Pauvre Conseil d'état !!

Écrit par : Corto | 03/12/2013

Corto@ Voici ce qu'on trouve sous "table des nations" dans Wikipedia :
(inutile de me faire la leçon sur Wikipedia, ce n'est pas la question...)
"La Table commence par une liste des descendants directs de Noé. Les noms de ces personnages éponymes ou de leurs enfants ont une signification en hébreu et en arabe :
• Cham, est le père des peuples d'Afrique hamitique. Ham (حام en arabe, חם en hébreu) signifiant « chaud »2.
• Sem, est le père des peuples Sémites. Sem (سام en arabe) Shem (שם en hébreu) signifiant « nom » ou « renom », « prospérité »3.
• Japhet, est le père des peuples d'Eurasie japhétique. Japhet (יפת) signifiant « ouvert »4. Japhet est traditionnellement considéré comme père des Européens, bien que l'adjectif « japhétique » ait parfois été utilisé comme synonyme de « caucasien ».

Plus loin : Fils de Sem (Sémites) :
o Élam, père de la civilisation homonyme.
o Ashshur.
o Arpakshad. Ancêtre d'Abraham, les religieux juifs ou musulmans se considèrent eux-mêmes comme ses descendants.
o Loud.
o Aram, père des Araméens.

Donc, pourriez-vous relier votre commentaire sur ce schéma, svp ?
Un peu de clarification fera beaucoup de bien à l'âne que je suis dans ce domaine...

Écrit par : Géo | 03/12/2013

Géo nous dit que les "ashkénazes" ne sont pas des sémites? Pour lui ils ne font pas partie du Peuple juif?! Il ignore aussi qu'il existe l'antisémitisme arabe. Il est donc inutile de donner à boire à un âne qui n'a pas soif!

Mais lu pour vous ces lignes:

"L’antisémitisme (originellement écrit anti-sémitisme) est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l'hostilité manifestées à l'encontre des Juifs1. Il s'agit donc d'une forme particulière de racisme. Selon le Trésor de la langue française, le mot « antisémite » est attesté depuis 18901.

En dépit de l'étymologie du terme qui suggère que l'antisémitisme est dirigé contre tous les peuples sémites2, Juifs et Arabes, en pratique il est utilisé pour faire référence à l'hostilité envers les Juifs comme groupe « religieux », « racial » ou « ethnique »3,4.

"L'antisémitisme ne doit pas être confondu avec l'antijudaïsme et l'antisionisme."
ACTUELLEMENT IL L'EST, vu sa montée qui s'apparente au nazisme dont certains en sont nostalgiques.....

Un conseil Géo, laissez tomber la lecture de ce qui vous dépasse et contentez-vous de l'article "Antisémitisme" pour les incultes de Wiki
auquel je vous ai déjà envoyé lors de votre intervention antisémite chez Pascal Décaillet. Auriez-vous besoin que je vous rafraîchisse la mémoire en les publiant?

Tiens pour vous! J'imagine votre tête à cette lecture:


Origines
Avant la fondation de la confédération helvétique (1291), on trouvait déjà des juifs sur le territoire de la Suisse actuelle. La présence de juifs est attestée dès 1213 à Bâle. Venant d'Allemagne et de France, ils remontent le cours des fleuves et s'établissent à Berne, Zürich, Genève, St-Gall, Lucerne, Vevey, Neuchâtel, Fribourg et bien d'autres villes.
Bannis des villes au cours du 15ème siècle, ils obtiennent protection et droit de résidence dans les deux villages argoviens de Lengnau et d'Oberendingen.

www.isyours.com › ... › Swiss culture › Religions - Le judaïsme en Suisse


Les traces de cimetières juifs sur le territoire actuel de la Suisse sont fort anciennes. De 1396 à 1490, année de l’expulsion des Juifs de Genève, il y a eu un cimetière juif à Châtelaine et de 1575 à 1673, des enterrements eurent lieu dans le cimetière juif de Zwingen/BL. Des traces remontant jusqu’au Moyen Age d’autres cimetières juifs aujourd’hui disparus ont été trouvés. Lorsque c’était possible, les ossements restants ont été transférés et enterrés dignement dans des cimetières juifs voisins.

www.swissjews.ch/pdf/fr/factsheet/FSCI_Factsheet_lescimetieresjuifs_f.pdf

Dimanche 20 novembre 2011 7 20 /11 /Nov /2011 12:00

ABE!

Écrit par : Patoucha | 05/12/2013

Je vois très bien que Corto ne va pas éclairer ma lanterne. Que doit-on penser de cette question d'antisémitisme, M.Weiss ?

Écrit par : Géo | 03/12/2013

Merci de votre réponse. Et comment dit-on foutage de gueule en hébreu ?

Écrit par : Géo | 04/12/2013

J'ai posté un commentaire mais il n'a pas été publié ???

Écrit par : Corto | 04/12/2013

Lequel ?

Écrit par : Pierre Weiss | 04/12/2013

Lorsque l'on est victime de ceci ou de cela, en l'occurrence d'antisémitisme ou de judéophobie il faudrait se demander en quoi l'on provoque l'agression... Fille et épouse de deux hommes juifs, je perdis l'un (père) et l'autre (mari) en 2000. Voyant arriver auprès de moi deux personnes juives je pensai qu'elles venaient vers moi pour m'entourer, me réconforter... "Votre mère n'étant pas juive, me dit la première personne, vous n'êtes pas juive"! La seconde personne, en trois mots, confirma les dires de la première personne. Lorsque j'écrivis à la première personne pour lui dire à quel point leurs propos pour me faire savoir que je n'étais pas des leurs m'avaient peinée, en un tel moment, choquée, même, cette personne ne me répondit rien et, désormais, quoique me connaissant depuis très longtemps, tourne la tête ailleurs, sans me dire bonjour, quand nous nous croisons en rue: n'est-ce pas, de sa part, aussi, un peu "racise"?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 05/12/2013

"Tiens pour vous! J'imagine votre tête à cette lecture:"
Tiens donc, quelle tête devrais-je tirer ? Vous pensez que je suis un fanatique de la pureté de la race suisse ? Toujours plus bizarre, Patoucha. Et on ne comprend toujours pas bien pourquoi :
"L'antisémitisme ne doit pas être confondu avec l'antijudaïsme et l'antisionisme."
ACTUELLEMENT IL L'EST, vu sa montée qui s'apparente au nazisme dont certains en sont nostalgiques"
Pour moi, il n'y a pas de race juive. Or le terme "anti-sémite" semble le suggérer, et il me semble justement que ce terme a été créé par les racistes. Alors, pourquoi vous, Juifs, voudriez-vous vous y tenir ?
Je sais, je suis particulièrement stupide. Et un peu têtu...

Écrit par : Géo | 05/12/2013

Pour moi la notion d'anti-racisme est largement suffisante. Le fait de distinguer de facto le racisme et l'antisémitisme ne fait qu'ajouter à la confusion et donne l'impression d'une norme spéciale. Le racisme - les racismes devrais-je écrire - doit être combattu avec fermeté. Je ne crois pas cependant que les critiques adressées à un Etat soient à "classer" dans les racismes. Or on a parfois l'impression que c'est le cas.

Écrit par : uranus2011 | 05/12/2013

@ Patoucha: "Géo nous dit que les "ashkénazes" ne sont pas des sémites? "

Ben non, il a raison. Juif et sémite ce n'est pas la même chose. Patoucha, je vous croyais mieux informée. Sans doute était-ce un article d'un de vos nombreux admirateurs....

Écrit par : vieuxschnock | 05/12/2013

Vous portez trop bien votre pseudo. Aussi, je ne contrarie jamais les schnocks!

Écrit par : Patoucha | 06/12/2013

Concernant le commentaire perdu pour Géo, je vais le faire court, Agar la mère d'Ismaël était descendante de Mitzraï, fils de Cham et que le terme ou nom Cham n'a rien à voir avec Ham, mais pour cela il faudrait que Géo sorte un peu de wiki et comprenne un peu plus les significations révélées par les textes, franchement le niveau n'encourage pas le débat !!

Concernant les commentaires que j'ai envoyés, ce n'est pas la première fois et loin de là et pas seulement sur votre blog, comme si dans la TdG des fantômes sévissaient par moment ???

Je ne vais entré dans les délires de vieuxschock, mais ça sent le fromage !!

Et un grand et chaleureux bonjour à Patoucha !!!

Écrit par : Corto | 06/12/2013

Un grand bonjour à vous aussi Corto. Merci!
Juste un petit saut pour :

1/ À l'âne bâté Géo: "Pour moi, il n'y a pas de race juive. ....."

Occupez-vous donc de la "race" qui existe! l'ANTISEMITE de service et FERMEZ-LÀ!

2/ Ce HS pour la bande d'antisémites du BDS:

BDS, le mouvement « Boycott Israël » vient de se prendre une bonne claque !
décembre 17th, 2013 Nancy - Europe-Israel.org
BDS6

La position d’Abbas contre la campagne BDS devrait servir de sonnette d’alarme à tous ses partisans, en particulier ceux qui ne sont pas palestiniens. Car les campagnes négatives ne servent qu’à promouvoir la haine et l’extrémisme dans la région.

Beaucoup de Palestiniens semblent partager le point de vue de M. Abbas. C’est pourquoi beaucoup de palestiniens continuent à faire des affaires avec les israéliens sur une base quotidienne et continuent à tenir des conférences conjointes en Israël et différentes parties du monde.

La campagne internationale « Boycott, Désinvestissement, Sanctions » [BDS] contre Israël a reçu une claque cinglante la semaine dernière de la part du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Tandis que les partisans de BDS continuent de faire campagne contre Israël dans le monde entier, Abbas, interrogé sur sa position concernant la campagne BDS lors d’une conférence de presse à Johannesburg, où il assistait aux funérailles de Nelson Mandela, a déclaré qu’il ne soutenait pas le boycott d’Israël. [does not support the boycott]
Le Président américain Barack Obama et le Président de l'AP, Mahmoud Abbas se retrouve à l'office du memorial de Nelson Mandela en Afrique du Sud. Dans une conférence de presse, Abbas a dénoncé la campagne BDS contre Israël. (Image Source: GCIS)

Le Président américain Barack Obama et le Président de l’AP, Mahmoud Abbas se retrouvent à l’office du Mémorial de Nelson Mandela en Afrique du Sud. Dans une conférence de presse, Abbas a dénoncé la campagne BDS contre Israël. (Image Source: GCIS)

Il est ahurissant de voir qu’au moment où Abbas dit non au boycott d’Israël, l’American Studies Association, une association de professeurs américains de près de 5000 membres, a voté l’approbation du boycott universitaire des collègues et des universités israéliennes.[ endorse an academic boycott]

Les professeurs américains de toute évidence ne se soucient pas de ce que le président de l’Autorité palestinienne a à dire du boycott d’Israël. Les professeurs, comme les partisans de BDS, semblent croire qu’Abbas est un «traître» parce qu’il mène des pourparlers de paix avec Israël.

L’attaque d’Abbas contre le mouvement BDS est un sérieux revers pour les activistes anti-israéliens qui pour beaucoup ne sont pas palestiniens.

Les déclarations ont irrité les militants BDS dans le monde entier, certains allant jusqu’à remettre en question le droit d’Abbas de parler au nom des Palestiniens.

Le célèbre journaliste palestinien Daoud Kuttab a fait remarquer que la déclaration de M. Abbas à Johannesburg « a naturellement provoqué la colère de nombreux palestiniens et partisans internationaux du mouvement BDS »

Kuttab a écrit que la déclaration d’Abbas « reflète l’absence de stratégie claire de la direction politique palestinienne à l’exception des négociations. On ne sait pas si l’attaque publique du dirigeant palestinien contre le mouvement BDS a pour raison une tentative de protection de l’élite palestinienne ou la volonté de ne pas provoquer les israéliens et leurs alliés américains »

Abbas a toutefois lancé un appel au monde entier pour boycotter les produits des implantations. «Non, nous ne soutenons pas le boycott d’Israël» a déclaré Abbas. «Mais nous demandons à tous de boycotter les produits des implantations sur nos territoires. Elles sont illégales»

Les déclarations d’Abbas sont en conflit «avec le consensus national palestinien qui a fortement soutenu BDS contre Israël depuis 2005» a déclaré Omar Barghouti,[told] l’un des fondateurs de BDS à The Electronic Intifada.

«Il n’y a pas un seul parti politique palestinien, syndicat, réseau d’ONG ou organisation de masse qui ne soit pas franchement partisan de BDS», a poursuivi Omar Barghouti. «Tout fonctionnaire palestinien qui n’a pas de mandat démocratique ni de soutien public réel, ne peut prétendre parler au nom du peuple palestinien.»

Salim Vally, porte-parole du Comité de Solidarité Palestine en Afrique du Sud, a déclaré à The Electronic Intifada que les commentaires d’Abbas étaient » choquants » et constituaient une « attaque du mouvement mondial de solidarité. »

L’affirmation selon laquelle Abbas ne représente pas le «consensus» palestinien concernant le boycott d’Israël est inexact. En fait, de nombreux palestiniens semblent partager le point de vue de M. Abbas, qui ne soutient que le boycott des produits des implantations.

C’est pourquoi beaucoup de palestiniens continuent de faire des affaires avec les Israéliens au quotidien. C’est aussi pourquoi, en dépit de la campagne BDS, les palestiniens et les israéliens continuent d’organiser des séminaires communs et des conférences en Israël et dans différentes parties du monde.

A la suite des déclarations d’Abbas, le mouvement BDS devrait revoir sa stratégie. Les appels au boycott ne contribuent pas à la cause de la paix. La position d’Abbas contre le BDS devrait également servir de leçon aux partisans du boycott, – en particulier à ceux qui ne sont pas palestiniens – que les campagnes négatives ne servent qu’à promouvoir la haine et de l’extrémisme dans la région.

Sources : The Gatestone Institute – 17 décembre 2013 –
Par Khaled Abu Toameh – Traduction Europe-Israël

http://www.gatestoneinstitute.org/4095/abbas-bds

Écrit par : Patoucha | 19/12/2013

Les commentaires sont fermés.