27/03/2014

voile islamique à l'école: l'UDC valaisanne persiste et fait signer

Il fallait s'y attendre. Quand on refoule dans le silence parlementaire un non-problème, aux yeux d'une petite majorité d'élus du Grand Conseil valaisan (63 non, 56 oui, 4 abstentions), il rentre par la grande porte, avec mille fois plus de bruit.

En annonçant ce 27 mars 2014 le lancement d'une initiative populaire cantonale, l'UDC valaisanne fait ce qu'elle avait annoncé depuis la publication de l'Arrêt du Tribunal fédéral du 11 juillet 2013 concernant la commune thurgovienne de Bürglen (http://www.humanrights.ch/fr/Suisse/interieure/Groupes/Culturel/idart_10481-content.html). En cause, sur le plan formel, l'absence de base légale cantonale qui empêche l'édiction de dispositions réglementaires permettant à une école d'interdire à des élèves le port du voile dit "islamique".

Sans vouloir m'immiscer dans la discussion valaisanne, je ne saurais toutefois trop conseiller à ce stade aux initiants de réfléchir au risque d'invalidation par le Tribunal fédéral de leur texte au motif d'une discrimination entre les différentes traditions religieuses qui ont imprégné ce pays, du christianisme au judaïsme en passant dorénavant par l'islam, pour cause d'inégalité de traitement.

Pour l'heure, après avoir en effet échoué à la mi-mars 2014 à interdire le port de voile islamique dans les écoles valaisannes, par le biais d'une motion (même transformée en postulat), l'UDC valaisanne vient de décider du lancement d'une initiative populaire qui permettra aux citoyens du Vieux Pays de se prononcer sur la pertinence d'une disposition voulant que les élèves aillent "têtes nues dans les écoles".

Il reste notamment à analyser le texte précis de cette initiative - le diable étant dans le détail... - et son exposé des motifs. Pour l'heure le député Jeaan-Luc Ador a indiqué à la RSR (journal de 7 heures http://download-audio.rts.ch/la-1ere/programmes/le-journal-du-matin/2014/le-journal-du-matin_20140327_standard_le-journal-de-7h_9091e66a-449a-4696-9e73-d4e382f68cd5-128k.mp3) son souci de lutter contre l'islamisation (de la Suisse ?) et pour la préservation des valeurs chrétiennes (du Valais), un canton qui ne connait pas de séparation entre Eglise et Etat, contrairement à Genève et Neuchâtel, ni a fortiori d'école laïque.

Les choses se déroulent comme cela avait été prévu (voir les notes publiées ici même en été 2013 - pierreweiss.blog.tdg.ch). A savoir qu'une discussion parlementaire aurait été préférable à une dispute populaire, reprenant un argument développé par le professeur Grisel.

Gageons, en première approximation, que le corps électoral des deux côtés de la Raspille va signer d'abondance cette occasion de donner son avis sur un problème de société plus que d'école, et que le succès populaire sera au rendez-vous. Dans quelle ampleur? Il n'est pas exclu que le score tessinois pour l'interdiction de la burka dans l'espace public soit atteint, sinon dépassé.

Rappelons qu'il y a 26 cantons en Suisse, et que d'autres pourraient aspirer à un succès aussi facile à atteindre. A cet égard, signalons que le Grand Conseil genevois a déjà été saisi d'un projet de loi analogue déposé par l'UDC dont on peut parier qu'il sera refusé en séance plénière, après l'avoir déjà été en commission (http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/PL11266.pdf).

Reste avant cela à débattre en plénière d'un texte "angélique" dû au député de l'ancien président du Grand Conseil Guy Mettan "Pour un code de bonne conduite des religions à Genève" (http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/M02162.pdf), d'ores et déjà inscrit en position 192/242 à son ordre du jour de cette présente session du 27 mars 2014.

Mais tôt ou tard, le peuple genevois, à la réputation bavarde, risque de s'exprimer. Quelle que soit l'opinion des partis.

11:53 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Juste un rappel: le TF a le 11 juillet 2013 jugé sur la forme et pas sur le fond, laissant cette prérogative aux cantons.. dont c'est légalement le boulot!

Genève a sa nouvelle constit: ses détails doivent maintenant être peaufinés, au niveau cantonal, et sur cette base constitutionnelle.

On est bien dans une fédération confédérale, ou pas?

Écrit par : pierre à feu | 27/03/2014

Un léger malentendu il me semble.
Il ne peut s'agir de "discrimination entre les différentes traditions religieuses" comme vous le dîtes. Le port du voile n'est pas une recommandation coranique. C'est une simple tradition qui n'a rien de religieux, comme l'est celui du port du même voile dans les églises catholiques.
A force de vouloir imposer SES propres traditions et SA propre culture, l'islam commence à énerver pas mal de monde. Donnez-lui le bout du petit doigt, il réclamera le doigt ... puis la main ... puis le bras.
Si un peuple vient s'installer en Suisse, qu'il en respecte les lois et la culture.
Demandez à l'Arabie Saoudite que les femmes puissent se promener tête nue ou en jupe courte et vous verrez la réaction.

Quant à Genève, cette ville est trop proche de la frontière et est déjà française. Il n'y manque plus que 2 ou 3 mosquées, comme à Marseille. Et ce n'est pas pour rien que Hani Ramadan y est toléré sinon déjà admiré, et qu'il y exerce son fiel contre l'occident. Je m'étonne d'ailleurs que son blog sur la TdG soit encore toléré. Mais la TdG est genevoise n'est-ce pas.

Écrit par : Lambert | 27/03/2014

"Mais la TdG est genevoise n'est-ce pas."
Remarque ironique mais non moins intéressante. Il semble que l'on pourrait attendre de la TdG qu'il soit fait mention du pays qui est en question lors d'un certain nombre de titres, notamment lorsque l'on nous annonce des nouvelles de tel ou tel "parlement" ou "ministre".

Écrit par : Mère-Grand | 27/03/2014

"Le port du voile n'est pas une recommandation coranique. C'est une simple tradition qui n'a rien de religieux, comme l'est celui du port du même voile dans les églises catholiques."

Le coran, en effet, ne parle pas de "voile" à se mettre sur la tête, ce qu'on appelle le hijab. Mais il exige le port de "jalabibihinna", que les traducteurs ont souvent rendu par "grands voiles" ou mante.

Coran 33.59: Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Or, si l'on prend la peine de consulter les exégèses coraniques, notamment celles les plus vendues dans la francophonie comme le tafsir d'Ibn Kathir (dont ma belle version en 4 volumes, couverture cartonnée bleu nuit avec enluminures dorées et rouges sombres, textes bicolores noirs/rouges, en était à sa 8e édition en 2012), on voit que le coran, de l'avis des savants musulmans, se fondant sur la tradition du prophète, impose en fait aux femmes qui sortent de chez elle un habit couvrant le corps entier à l'exception d'un œil (volume 3, p. 346s).

Morale de l'histoire: si nous interdisons le hijab tout en tolérant la pratique de la religion musulmane, nous aurons très certainement bientôt des jilbabs et des burqas dans nos rues.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 28/03/2014

Heureuse laïcité qui permet aux femmess de n'être plus soumises aux règles des Religieux.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 28/03/2014

Pierre, en lisant ces lignes :

"pour la préservation des valeurs chrétiennes (du Valais), un canton qui ne connait pas de séparation entre Eglise et Etat, contrairement à Genève et Neuchâtel, ni a fortiori d'école laïque."

Alors Genève ignorerait la séparation des pouvoir politique et judiciaire, pourquoi élit-on un procureur sur la base de son appartenance politique, dès lors il suffirait de voter pour un Proc. islamiste pour rendre le voile obligatoire ?

Écrit par : Corto | 30/03/2014

En assistant à ces démonstrations de retour au moyen-âge, l'église jubile, à se demander si les extrémismes islamistes ne sont pas instigués par le Vatican ?

Dans sa destinées moribonde, l'église pourrait elle espérer plus prometteur que de voir renaitre les fantômes d'antan, comme certains communautarismes catholiques extrémistes proche du nazisme et d'une proche croisade, inespéré comme stimulant pour remplir à nouveau ces milliers de temple de cette gloire perdue en chemin.

Ne pas oublier Pie 12 qui bénissait les canons d'hitler !!

Écrit par : Corto | 01/04/2014

Nous avons pu l'observer avec la crise malienne, cela fait des décennies que les musulmans en Afrique massacrent sans limite des centaines de milliers de chrétiens, tout cela dans un silence assourdissant, soudain la vapeur s'inverse et des chrétiens maliens rendent la menue monnaie à leurs assassins et l'ensemble de la presse, à coups de reportages imagés et complets ainsi que les cohortes d'ong se métamorphosant en pleureuses professionnelles, dès que quelques musulmans se font prendre dans leur propre jeu !

Surtout ne pas tuer des musulmans, c'est contre nature, puisque c'est aux musulmans de massacrer les chrétiens et tout ce qui n'est pas sous les hospices de l'islam !

Écrit par : Corto | 01/04/2014

Nous pouvons constater un point important, c'est le silence hors sites de propagandes systématiquement censurés sur les plateformes comme celle de Pierre.

Car chaque fois que je viens contredire les aberrations répandues sur les sites de certains blogs de la TdG, mes commentaires sont systématiquement censurés, exactement comme sur les sites gauchos-bobos-bien-pensants qui envahissent la blogosphère et comme par miracle, jamais de contradicteur sur les plateformes ouvertes et proposant d'éventuelles contradictions, lorsqu'il ne s'agit pas d'insultes fuyardes !

C'est là que nous pouvons attester des pratiques des antidémocrates en exercice, leur lâcheté sans comparaison !

Écrit par : Corto | 05/04/2014

@ Lambert,

Savez-vous combien de mosquées il y a à Genève ?

Écrit par : Corto | 05/04/2014

Pour les personnes de vérité, les obstacles sont des tremplins, par contre, pour ceux qui pratiquent le mensonge et tous ses non-dits, les obstacles sont des abysses !

Écrit par : Corto | 06/04/2014

Les commentaires sont fermés.