06/06/2014

Que sont devenus les jeunes jihadistes genevois ?

 

L’actualité récente montre que le drame se joue des frontières et peut forcer notre porte. De Toulouse à Bruxelles, on a ainsi vu de jeunes jihadistes fanatisés tuer des innocents sans la moindre hésitation.

Or l’on sait qu’il y a aussi des jihadistes suisses qui opèrent par dizaines au Moyen-Orient. Combien parmi eux sont Genevois ? Le contrôle de la Police s’exerce-t-il sur eux à l’aune de ce que l’on a appris des publications proposées sur des stands, autorisés par la Ville, tenus par des représentants du groupe salafiste Ansar Al-Charia sur la Place du Molard, selon le quotidien « 20 Minutes » du 4 juin 2014 ? 

 

18:57 | Lien permanent | Commentaires (32) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Avec un certain Pierre Maudet qui fait confiance aux criminels, assassins de transsexuels, j'en doute très fort.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 06/06/2014

On a surtout peur d'eux. En tout cas ils me font peur. Donc on ose pas dire ce qu'on pense. D'autant plus quand notre nom est publié et qu'on parle de terroristes

Écrit par : fabienne gaudard | 06/06/2014

dire de djihadistes que ce sont des genevois
m'insulte.
Signé par 1 electeur genevois +suisse de souche +né dans la cité

Écrit par : pierre à feu | 06/06/2014

je dis simplement que dans les milliers de jihadistes européens (dont un millier de Français et une centaine de Belges), il y a aussi des Suisses. Et parmi les Suisses, il est impossible qu'il n'y ait pas de Genevois.

Écrit par : pierre weiss | 06/06/2014

Du coté de Genève et de la Suisse, pas grand chose à craindre, le terrorisme rime avec trafiques de drogues, d'armes, de véhicules volés, de traites des blanches et comme MCR leur a octroyé des sortes d'ambassades avec passeports diplomatiques, ils ne risquent pas trop de s'en prendre à leurs coffres forts, sauf si il y a du rififi chez les sanguinaires !

Mais nous le savons, "l'humanitaire", c'est prendre aux pauvres dans les pays riches pour donner aux riches dans les pays pauvres !!!

Et comme Genève est truffée d'ONG, ce serait doublement suicidaire, mais n'oublions que nous avons à faire avec des graves de chez graves !!!!!

Écrit par : Corto | 06/06/2014

Leurs mentors sont sur la Place du Molard à GENEVE. Ils peuvent donc revenir et circuler librement......

Cette vidéo à ceux qui ont autorisé La propagande anti-israélienne, mensongère qui n'est autre qu'une incitation à la haine et aux exactions antisémites faite par des islamistes incultes et fanatiques sous le prétexte "Palestiniens" à la gare de ZURICH représentée par deux grands placards où on lit:

La première image indique « Israël 66 ans = 66 années de vol du pays des Palestiniens ».

La seconde photo s’interroge : « Israël 66 ans = 66 années de torts aux Palestiniens. Combien de temps allons-nous regarder ailleurs ? ».

Ben oui! Il ne faut surtout pas regarder les "Palestiniens" qui ont été massacrés par centaines en Syrie - plus de 600 - mais refaire l'Histoire à la sauce islamiste qui nous vient MAINTENANT en Suisse AU GRAND JOUR! Serait-ce parce que le TF a décrété que le salut nazi n'était pas interdit?!

"Tant que cette propagande nauséeuse sévira en Europe, l’antisémitisme se portera bien."

Vidéo: un musulman britannique choqué par ce qu’il a vu en Israël…

Publié le : 5 juin 2014

Sa mère est une musulmane britannique d’origine afghane. Il est arrivé en Israël et a été consterné par ce qu’il a vu. Ou plutôt choqué. Il s’attendait à rencontrer un apartheid, à la manière de ce que les médias rapportent. Mais « en tant que musulman qui ne vit pas en Israël, je pensais qu’il y avait une séparation entre les musulmans et les autres. Mais tout le monde vit côte à côte et la vie est tout à fait normale. Il n’y a aucun signe de séparation entre les arabes israéliens et les autres israéliens.
« J’ai assisté à quelques violences quand des musulmans, sur l’esplanade de Jérusalem, se sont révoltés, mais il n’y a pas de problèmes. Je suis allé au mur occidental et tout s’est passé librement. Personne ne se souciait de qui j’étais. A mes amis musulmans je dis, venez et voyez de vos yeux et n’allez pas croire tout ce que vous entendez ailleurs… Israël n’est pas une puissance occupante ou un Etat d’apartheid. »

http://youtu.be/uiGYcxhrVQY

La vidéo est en anglais, mais elle vaut le coup d’oeil.

Par Antoine Chatrier – JSSNews

Écrit par : Patoucha | 06/06/2014

la question des djihadistes à Genève relève plutôt d'un autre point:

les autorités genevoises savent-elles combien de français (ou presque français bien que pas vraiment) viennent à Genève parasiter si ce n'est squatter les milieux islamiques genevois, si bien financés ?

- Ambilly en a tellement, que ça déborde de ce côté.

Écrit par : pierre à feu | 06/06/2014

Pierre, il y aurait plus de 11'000 dégénérés en train de massacrer des paysans syriens, (ils ne se battent jamais contre des soldats ou des hommes armés) ce sont les mêmes que lors des massacres en Algérie, donc 11'000 provenant de pays occidentaux selon les renseignements américains et si l'on prend en compte les autres provenant de pays arabes et autres pays musulmans, ils sont plus de 150'000, ce qui fait un gros tas d'ordures et ne misez pas trop pour qu'il n'y ait que ceux provenant des pays arabes qui cherchent leurs routes pour l'Europe !

Si ils ne sont pas bientôt 100'000 à choisir la route de l'ouest une fois de retour en Turquie, c'est qu'il y aura un cataclysme en Europe !

Mais les dirigeants européens savent qu'ils n'ont pas grand chose à craindre, ils ne s'en prennent qu'aux femmes, aux enfants et aux vieillards non-armés !

Écrit par : Corto | 06/06/2014

le 74 frontalier proche de Genève-Vallard offre aux genevois:
- no douanes mais à moins de 3km de Genève 1 centre islamique à Ambilly (pour les suisses faisant leurs courses à Leclerc)
- plusieurs barres de logements sociaux le long de la douane de Frossard, lourdement dégradées, habitées par une majorité de clandestins
- etc dans le style le long des frontières genevoises.

Et Non, ces djihadistes ne sont pas plus genevois que légitimés ici.
Mais. que ce soient des squatteurs profiteurs en Suisse ou français, oui, certes.
Ceci étant dit, rien n'avance.

Écrit par : pierre à feu | 06/06/2014

pierre à feu ne se sent pas insulté par ce qui se passe sur la Place du Molard?

Cet article témoin pour compléter mon précédent commentaire:


Exposition "Le Peuple, le Livre, la Terre", la relation de 3.500 ans entre le peuple Juif et la terre d'Israël" à l'UNESCO

Hélène Keller-Lind - vendredi 6 juin 2014
Repoussée en janvier dernier, à la suite de protestations émanant de vingt-deux pays arabes voulant dissimuler une vérité historique ne leur convenant pas, l’Exposition sur les 3.500 ans de relations entre les Juifs et la terre d’Israël réalisée par le Professeur Wistrich, organisée par l’UNESCO et le Centre SimonWiesenthal, sous l’égide du Canada, des États-Unis, d’Israël, et de la République du Monténégro, aura finalement lieu du 12 au 20 juin prochains au siège de l’organisation internationale à Paris.

"Le Peuple, le Livre, la Terre : la relation de 3.500 ans entre le peuple juif et la terre d’Israël" devait se tenir entre le 21 et le 30 janvier derniers au siège parisien de l’ Organisation des Nations unies pour l'éducation , la science et la culture – UNESCO -. Vingt-deux pays arabes écrivirent alors à l’organisation internationale pour lui demander de repousser cette exposition au motif, assez étrange, que cela pourrait nuire au Processus de Paix aujourd’hui moribond. On voit mal, en effet, comment parler histoire et culture aurait pu provoquer ce type de résultat...Mais l’UNESCO se plia aux demandes et repoussa l’exposition à une date ultérieure, laissant craindre qu’elle soit purement et simplement annulée.

En effet, selon la plupart des pays arabes les liens entre les Juifs et la terre d’Israël n’existeraient pas et ne seraient que fiction. L’Autorité palestinienne étant passée maître en la matière. Un tout récent exemple étant sa réécriture de l’histoire biblique, au mépris des Évangiles mêmes, lors de la visite du Pape François qui fut piégé en célébrant la messe à Bethléem devant une toile d’un artiste palestinien représentant l’enfant Jésus langé d’un keffieh, Joseph arborant ce même symbole palestinien voulu, signifiant que ni Jésus ni sa famille n’étaient juifs, mais qu’ils auraient été soi-disant palestiniens.... Cette démarche s’inscrivant dans une volonté délibérée et systématique de nier tout lien entre les Juifs, Israël et Jérusalem. Palestinian Media Watch, Observatoire des Médias Palestiniens, le démontre en en donnant de très nombreux exemples.

Heureuse surprise, donc, de voir que l’exposition aura bel et bien lieu du 12 au 20 juin prochains sous l’intitulé "Le Peuple, le Livre, la Terre : 3 500 ans de relations entre le peuple juif et la Terre Sainte". Elle est annoncée en ces termes : "Co-organisée par l’UNESCO et le Centre Simon Wiesenthal, l’exposition raconte l’histoire du peuple juif au Moyen-Orient, depuis les temps bibliques jusqu’à nos jours. Des textes explicatifs, illustrations et citations de figures historiques retraçant cette histoire émerge le portrait d’une étonnante diversité, résultat d’un brassage de cultures et de peuples au cours des millénaires. Conçue par le Professeur Robert Wistrich de l’Université hébraïque de Jérusalem, l’exposition est soutenue par les délégations permanentes du Canada, d’Israël, du Monténégro et des États-Unis d’Amérique auprès de l’UNESCO ".

Le Comité d’Honneur de l’exposition est composé du Prix Nobel de la Paix Elie Wiesel, du Père Patrick Desbois, Directeur du Service national des évêques de France pour les relations avec le judaïsme, de Lord Carey, Archevêque émérite de Canterbury, du Parlementaire fédéral Irwin Cotler, ancien ministre de la Justice du Canada, de Madame Esther Coopersmith, Ambassadrice américaine de bonne volonté de l’UNESCO, et de l’auteur algérien Boualem Sansal, récipiendaire de nombreux Prix.

On peut s’attendre à des protestations, cette fois encore, venant de révisionnistes et anti-israéliens de tout poil. En espérant que, cette fois, l’UNESCO ne cédera pas...

Exposition au siège de l’UNESCO, 125, avenue de Suffren, Paris VII, Salle Miro 1, salle Miro 2. Du 12 au 20 juin 2014, de 10 h à 17 h

Écrit par : Patoucha | 06/06/2014

Pierre Weiss: Vous avez raison, les européens & non européens squattant Genève en clandés sont nombreux et non identifiables, facilement hébergés en tant qu'islamistes ou par autre communautés, portugaises en prime accès, selon réseaux et primautés d'approvisionnement - drogue, sexe, armes & Cie dans le désordre.

A part Vincent paille-de-ruisseau et ses sponsors saoudiens, vous ne trouverez pas de suisses genevois djihadistes.

par contre vous trouverez une multitude de clandés paumés venant du magreb ou leurs amis, se raccrochant aux opportunistes vivant aux crochets d'autres paumés immigrés ou franchouillards installés dans le système social français, vivant des subsides de potes parasitant quelque assoce du coin.

vous trouverez une hydre de communautés parasitaires traçant leurs voies et se nourrissant en France et dont les racines s'implantent au magreb comme en l'Arabie Saoudite comme en France comme ailleurs chez d'autres de leurs cousins.

ne vous laisser pas leurrer. et préparez-vous les yeux grand ouverts aux conséquences demain incontrôlables de ce que vous pouvez constater aujourd'hui.

Écrit par : pierre à feu | 06/06/2014

Patoucha, l'essentiel n'est pas (mon ego insulté place du Molard) là. Merci pour les infos que vous proposez. en même temps, j'en ai tant d'autres - il en existe tant d'autres...

Écrit par : pierre à feu | 06/06/2014

" j'en ai tant d'autres - il en existe tant d'autres..."

Comme celles-ci? Ces infos sont toutes fraîches. Et cela se passe à Genève et Zurich et non en France voisine!

Vous semblez bien emprunté pour répondre sur des faits qui se produisent en Suisse avec l'autorisation des autorités!

Écrit par : Patoucha | 07/06/2014

En tous les cas, il n'est pas question de se poser la question de la peur.

JE combat ces soit-disant mécènes de potentiels djihadistes. quand j'en rencontre.
Faites de même.

Écrit par : pierre à feu | 06/06/2014

Pierre à feu, vous écrivez :

"par contre vous trouverez une multitude de clandés paumés venant du magreb ou leurs amis"

Parce que vous "pensez" que les amis des ramadans recrutent leurs zombies dans l'enceinte de l'association des prix nobels ?

Pour le fric, ces "enfants" tue leurs mères et ces mères vendent leurs enfants aux imams islamistes et en plus, ils deviennent des stars locales jusqu'au suivant qui se fait exploser !

La "naïveté" européenne en la matière est encore plus dangereuse que le terrorisme lui-même !!

C'est seulement depuis peu de temps que les européens sentent le vent tourner, tout ça parasols grands ouverts, pendant ce temps les mollahs confectionnent des missiles d'une portée de 3'500 à 4'000 km, si les européens osent encore supposer que c'est pour attaquer Israël, qu'ils prennent leurs réglettes et ils verrons que quelque chose de bien plus vaste se prépare et qu'ils n'oserons pas s'en prendre à la meilleures armée de la région, Europe comprise !

Pour les militants de la cause la plus pourrie, dites-vous bien qu'Israël possède tous les contre-poisons pour neutraliser en 2 seconde la folie islamiste, l'Europe elle, continue de faire l'autruche !

Écrit par : Corto | 07/06/2014

"...Sur l'autel de la patrie
Mets tes biens, ton coeur, ta vie!
C'est le trésor précieux
C'est le trésor précieux
Que Dieu bénira des cieux,
Que Dieu bénira du haut des cieux." (Hymne national suisse, dernière strophe)
MAIS : il n'y a pas de mode d'emploi ... !
Contrairement à l'hymne français :
"Aux armes citoyens ..." qui ne sert pas à grand'chose actuellement, me direz-vous avec raison.

Écrit par : Lafarge Clemency | 08/06/2014

https://www.youtube.com/watch?v=llRqwkp-p4s

Écrit par : Corto | 08/06/2014

Patoucha, Corto: Tout à Fait!
où la question "et alors, quelles stratégies en Suisse?" prend la place de celle du devenir d'individuels - suisses ou pas.

Au niveau Européen, EUROPOL, mai 2014:

Europol met en garde contre la prolifération des réseaux djihadistes en Europe
Bilan Europol publié en mai 2014: C'est en France qu'on trouve le plus d'activistes islamistes
Europol met en garde contre les risques d’autoradicalisation et d’autofinancement déjà constatés dans des pays comme la Belgique, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni,
& l’existence de liens avec des groupes terroristes en dehors de l'UE
Ces terroristes présumés sont principalement des citoyens de l'Union européenne.

Analyses
Samuel Laurent ('"Al Qaïda en France") sur rtl
http://www.rtl.fr

"les salafistes ne sont pas présents qu'en Syrie ou au Liban ; ils sont aussi en France, où ils ont créé un véritable maillage, avertit Samuel Laurent, dans les prisons mais aussi les cités où ils sont très liés au crime organisé."

Quant à les contrôler... "Le gros problème c'est qu'il n'y a plus de filière - comme à l'époque de l'Afghanistan -, explique le spécialiste. En Syrie, le jihad est extrêmement libre, chaque combattant représente sa propre filière, chaque combattant est un danger par lui-même. On est dans l'incapacité totale de contrôler, maîtriser ce flux de jihadistes qui reviennent".

"Ce n'est pas une guerre locale, on leur apprend que c'est un conflit planétaire en perpétuelle expansion", explique Samuel Laurent.


Dr Walid Phares "Les Strategies Djihadistes Contre la France"
http://www.walidphares.com/artman/publish/article_2127.shtml

"Dans le débat Occidental actuel sur la nature du phénomène djihadiste, les explications classiques veulent nous convaincre qu'à la base de l'action violente des militants il y a surtout une frustration socio-économique ou des réactions émotionnelles dues au racisme, au colonialisme ou aux conflits dits fondamentaux tels que la Palestine.
Le djihadisme dans son essence contemporaine est un mouvement opérant dans la réalité internationale avec des objectifs très clairs, de long terme.
Les deux tendances Salafistes veulent reconstituer le Califat mais les classiques et les réalistes veulent le faire subtilement, au très long terme : pénétration culturelle et idéologique du monde arabo-musulman, puis pénétration politique du monde occidental.

Les Djihadistes Salafistes considèrent le territoire national français comme un champ d'action essentiel à deux niveaux. Le premier est celui des opérations terroristes classiques comparables aux attaques du 11 Septembre, de Madrid et de Londres. Mais un second champ est aussi convoité : celui d'infiltrer les réseaux islamistes ou radicaux existant pour manipuler des explosions urbaines semblables à celles de l'automne 2005. La différence entre la présence des islamistes classiques et l'élément al Qaeda est que les premiers préfèrent utiliser les mouvements urbains pour répandre l'idéologie radicale tandis que les seconds voudraient créer un dérapage au sein des turbulences pour provoquer un affrontement armé irréversible. Les dernières enquêtes de sécurité en France montrent bien que des cellules de combat visant à lancer des attaques terroristes sur le territoire national existent dans plusieurs villes ; et qu'en plus les cellules djihadistes françaises sont reliées à leurs soeurs belges et européennes.

Dans ses recommandations, Phares insiste sur la nécessité d'informer les populations sur les objectifs réels des djihadistes (salafistes & cie).

Plutôt que de chercher à légitimer un grand Genève des petits-copains, nos élus seraient bien inspirés de bosser avec Berne sur la nécessité en Suisse de collaborer à l'international à plans d'action européens contre le djihadisme.

Écrit par : pierre à feu | 09/06/2014

Pierre à feu, vous tombez également dans le piège tissé par l'AFP !

Déjà a l'époque de m. merah, le gouvernement français parlait de "jihadistes" en les associant automatiquement à des mouvances salafistes.

Comme actuellement, les français et autres (suisses, anglais, belges etc.) sont qualifiés de "jihadistes" sous entendu "salafistes" !!

Les gouvernements européens ont décidés d'associer ces assassins à des "salafistes" sunnites, car déjà à l'époque ils craignaient même de les désigner comme tels, car ce sont en grande partie des pro-iraniens sunnites mais rattachés à des chiites, comme le hamas et en partie le hizbollah.

Ne vous trompez pas, les massacres actuels au moyen-orient sont principalement des guerres entre chiites et sunnites et entre chiites pro-iraniens et chiites irakiens !

Cependant, les réseaux ayant approvisionnés l'Europe et particulièrement la France en drogues et en armes de guerres par milliers de containers depuis une vingtaine d'années, sont eux, bien des chiites pro-iraniens, raison pour laquelle la Syrie ne veut pas lâcher le Liban, devenu une plateforme d'exportation hors-paire.

C'est grâce à ces trafiques meurtriers que le hizbollah est devenu une puissance dans la région, qu'ils terrorisent le Liban et tentent parfois même de vouloir se mesurer avec Tsahal.

Sarkozy tremblait et Hollande fait de même, les deux n'osaient même pas prononcer le mot "hizbollah", Sarkozy en est même arrivé à invité El Assad pour le défilé du 14 juillet.

La semaine dernière, on a vu que même le PDG d'EDF s'est fait prendre dans du blanchiment de fric sale avec le hizbollah, mais la presse parle du "Liban", tout cela, encore par le biais des services des banques suisses et luxembourgeoises, le gouvernement Hollande a demandé à ce que le silence total soi fait concernant cette méchante affaire, déjà le lendemain, plus un bruissement à ce sujet et la grêle est tombée à point pour recouvrir ce scandale bien plus important que celui de Cahusac ou autre.

Attention, l'Europe a les deux pieds pris dans la colle islamiste, c'est à dire, non seulement dans une guerre entre non-musulmans et musulmans mais également dans une guerre entre chiites pro-iraniens et chiites non-pro-iraniens et chiites et sunnites, ça fait du monde, mais l'Europe politique est tellement compromise dans des réseaux de corruption avec les chiites pro-iraniens, qu'en plus de tuer, ça ment, exactement comme en Syrie et c'est le plus grand danger que vont confronter les civils de ce continent !

Écrit par : Corto | 09/06/2014

Corto, la colle aux pieds c'est essayer de démêler les uns des autres. d'abord je comprends pas l'arabe.

mais je veux savoir ce qui se passe (pour chez nous, le nid des gros frelons est en France, et ça couve dur) derrière le fait que des centaines voir milliers d'européens sont formés sur Internet comme en banlieues et prisons françaises pour les accrocher à des idéaux de djihad : au terrorisme individuel pour faire la guerre aux occidentaux, faire couler "1 goutte de sang pour se racheter".
les officiels français parlent de financements quataris et saoudiens. mais on voit avec le non traitement des informations communiquées par les services allemands aux français, que le gouv. fr est à complètement à la ramasse (cf. les rapports d'Europol, d'année en année).

ces individus au cerveau préformés sortent sdf de prison mais ont le pognon pour prendre l'avion & lignes de bus internationales à travers l'Europe et passer des années en Afrique: faut bien que des filières les fournissent, armes et fric.

si vous avez des infos sur des fonds suisses ou placés en Suisse servant aux financements de filières djihadistes, faut les communiquer
on a aussi du mal à savoir qui tire les ficelles, quels sont ces chefs de filières: vous avez des noms?

Écrit par : pierre à feu | 09/06/2014

en attendant, c'est le job de Pierre Maudet d'avoir la réponse à "que sont devenus les djihadistes genevois", et de nous la communiquer. Si pas fait, faut l'exiger.
On peut rêver.

Écrit par : pierre à feu | 09/06/2014

ce n'est pas pour rien que je lui posé cette question à la dernière session du GC et que je devrais avoir la réponse à la prochaine !

Écrit par : oierre weiss | 09/06/2014

Même le "gouvernement" de l'OLP :

Pour la première fois, l’Autorité Palestinienne arrête des activistes racistes de BDS !

Publié le : 9 juin 2014

Dans un incident sans précédent, l’Autorité palestinienne a arrêté quatre militants racistes de BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) à Ramallah il y a environ deux semaines.

Zeid Shuaibi, Abdel Jawad Hamayel, Fadi Coran et Fajr Harb, ont été arrêtés sur des accusations d’ « émeutes, de provocation et de violation de la tranquillité publique. »

Les quatre ont manifesté contre un groupe de danse indienne exerçant à Ramallah qui a également participé à une manifestation culturelle à Tel-Aviv.

Les manifestants ont accusés les danseurs indiens de violer leur campagne pour le boycott de tout ce qui se rapporte à l’Etat Juif, affirmant que leur apparition à Tel-Aviv était une forme de «normalisation» avec Israël. L’incident a créé un sérieux embarras au sein de la direction de l’Autorité palestinienne et a abouti à une décision de poursuivre les quatre militants BDS en justice. Ainsi, les quatre ont comparu devant le tribunal le 28 mai pour faire face aux accusations portées contre eux. Toutefois, le procès a été reporté jusqu’au 14 Juillet parce que les témoins de l’État, des policiers, n’ont pu se déplacer le jour du procès.

Amnesty International a déjà demandé à l’Autorité palestinienne d’abandonner les accusations et a indiqué qu’il allait enquêter sur les allégations de violences policières. « Le traitement rapporté des quatre hommes, une fois en garde à vue, a miné leur droit à un procès équitable et suscite des préoccupations qu’ils sont punis pour leur protestation politique, » la affirmé Amnesty, une ONG dont les membres au Proche-Orient, sont tous de près ou de loin, liés à la lutte contre Israël.

Le mouvement BDS prône le boycott raciste de tout ce qui est rattaché à la présence des Juifs au Proche-Orient. Ils se battent, entre autre, contre le système éducatif et culturel israélien. Ils refusent que les palestiniens travaillent en Israël – malgré le fait que le salaire donné par une société israélienne est au moins 2 fois supérieur à celui donné à Ramallah. BDS prône en fait une solution identique à celle des nazis: une « palestine judenrhein », c’est à dire, purifiée de ses juifs.


Il faut ajouté que toutes ses "ONG" sont établies, financées et actives à Genève, on les a vu aussi aux cotés des "membres" présumés d'Ansar Al-Charia sur la Place du Molard fin mai 2014, dans leurs tracts, des justifications des assassinats commis en Tunisie contre des opposants au mouvement islamiste.

Les caisses de la ville de Genève ont touché des sommes provenant de blanchiments de fonds d'organisations terroristes et poursuivies par les autorités tunisiennes, comme quoi, il y a des sacrées complicités dans la capitale des banques liées aux mouvements terroristes planétaires, sans doute des fonctionnaires extrêmement dévoués à certaines causes !

Écrit par : Corto | 09/06/2014

Pierre Weiss,

Pierre Maudet va sans doute devoir disparaitre à l'abri comme l'ex-procureur de Genève dans des coins plus sures comme Dubaï.

Il y a quelques années, lorsque j'alléguais que la situation allait se retourner à la vitesse d'une crêpe bretonne, les insultes pleuvaient et les blogs se fermaient (censure) comme des moules à marée basse.

Aujourd'hui, plus de 72'000 taulards sont libérés annuellement des prisons françaises, alors que 120'000 sont condamnés à des peines fermes également sur une base annuelle, cela laisse auguré du phénomène. Comme il n'existe aucune stat en la matière et il en est peut être mieux ainsi, ces simples chiffres, eux officiels démontrent la pagaille rien qu'au niveau de la France.

Dans ces prisons officient en toute légalité, les recruteurs des nébuleuses islamistes, ils sont un état dans l'état et à Champ d'Ollon, la situation est quasi indentique. Admettons qu'il n'y ait que 1% de frappés irrécupérables, je veux dire de "braves petits gars" prêts à mourir pour la cause, (72'000 avec un quota de 40% "au minimum" de musulmans, cela fait 28'800 candidats y compris les convertis, 1% de 28'800 = 288 brûlés du cerveau).

Déjà qu'en entrant dans ces écoles du terrorisme n'étaient pas tous des références en matière de "droits humains", imaginez comment ils peuvent être après quelques années de lavages de "cerveaux" ?

Sur ces 288 annuel, combien vont encore se spécialisés en Syrie et ailleurs et comment reviennent-ils après avoir massacres des milliers de civils pour la plupart paysans dans les campagnes syriennes ?

La production européenne de tarés embauche plus que l'ANPE à voir et ça, ça a un prix, en vies et en budget militaire si la France ne se transforme pas d'ici quelques années en cleptocratie islamiste !!!

Écrit par : Corto | 09/06/2014

Malheureusement les évaluations citées dans ma précédente note sont très inférieures à la réalité :

Plus de 11'000 activistes provenant de pays occidentaux ont été recensés rien qu'en Syrie !!

En ce qui concerne la France et la Suisse, nous sommes très loin des chiffres annoncés par l'AFP (agence France-Palestine)qui déclare 800 activistes français en Syrie et l'ATS quelques dizaines seulement !

En tout cas, la mosquée des Eaux-Vives est plutôt déserte depuis quelques mois !!!!!

Écrit par : Corto | 09/06/2014

"on a aussi du mal à savoir qui tire les ficelles,...."

C'est que vous êtes mal renseigné sur ceux qui travaillent en catimini mais un blog en plein jour pour islamiser la Suisse! Vous devriez vous intéresser au blog de Mireille Vallette pour le savoir pierre à feu. Ou encore lire la TdG, dont extraits de l'article:

"Actuellement, le SRC surveille une quarantaine de personnes de provenance suisse qui sont parties dans une zone de djihad dans les 15 derniers mois. «La moitié d’entre eux sont partis en Syrie; les autres se sont rendus en Somalie, en Afghanistan, au Pakistan, au Yemen ou en Irak», précise le porte-parole."

Les sympathisants d’Al-Qaida récidivent à Fribourg -
Par PRo. Mis à jour le 06.06.2014 27 Commentaires

Le stand était le même qu’à Genève, affirme une personne arabophone. D’après la police fribourgeoise, il aurait été en règle. Pourtant, il arborait à nouveau le nom du groupe jihadiste Ansar Al-Charia.

«Une organisation musulmane a effectivement tenu un stand entre 14h00 et 18h00, confirme un porte-parole de la police fribourgeoise, mais elle a reçu une autorisation et tout restait dans le cadre légal."

«Ce stand arbore à nouveau le nom du groupe Ansar Al-Charia», réagit une personne arabophone. «C’est le même stand qu’à Genève....."

Actuellement, le SRC surveille une quarantaine de personnes de provenance suisse qui sont parties dans une zone de djihad dans les 15 derniers mois. «La moitié d’entre eux sont partis en Syrie; les autres se sont rendus en Somalie, en Afghanistan, au Pakistan, au Yemen ou en Irak», précise le porte-parole.

«Ils se la coulent douce en Suisse»

Jeudi, des médias tunisiens se sont étonnés de la présence d’Ansar Al-Charia à Genève. «Classée organisation terroriste notamment en Tunisie, aux Etats-Unis, et au Royaume-Uni, Ansar Al-Charia se la coule douce en Suisse», écrit le webzine Webdo. «Ansar Al-Charia s’exporte et fait du street marketing au centre de Genève», titre pour sa part le portail Tuniscope. D’autres médias, plus sévères, pointent du doigt la «responsabilité» de la Suisse. (TDG)

Créé: 06.06.2014, 18h36

Écrit par : Patoucha | 10/06/2014

«Et parmi les Suisses, il est impossible qu'il n'y ait pas de Genevois.»

... ben, sommaruga, sa barbe, ça ne vous allume pas ?

Écrit par : petard | 10/06/2014

Ne pas oublier que la Suisse a aussi ouvert une délégation du hizbollah à Zurich, comme le dit le langage populaire, "l'argent n'a pas d'odeur" !

Mais qui sait, un jour peut être, des suisses terroristes auront leur stand à Tunis, en toute légalité.

En tout cas, pour l'instant, les terroristes préfèrent très nettement séjourner en Suisse qu'en Tunisie, sacrés combattants !!!

Comme l'aurait dit Voltaire :

Si des terroristes animent des stands à la Place du Molard, c'est qu'il y a des dollars !

Écrit par : Corto | 10/06/2014

C'est quoi du sommaruga, une appellation de gauche caviar contrôlée ?

Écrit par : Corto | 10/06/2014

A nouveau, la note de Pierre Weiss disparait après 3 jours de la page d'accueil des blog de la TdG !

Serait-ils devenus "radicaux" ??

Écrit par : Corto | 10/06/2014

Selon les dernières rumeurs, petit vin du canton et canapés saumon, toujours de même traiteur aidant et la chaleur se faufilant sous les jupons.

Un de nos magistrat préféré était non seulement au courant, mais il aurait même eu une entrevue avec les boycotteurs de Gillettes !

Il serait souhaitable qu'il s'explique, car "l'événement" circule maintenant dans la presse internationale, ce n'est plus, juste une tempête dans un verre d'eau du lac !

Écrit par : Corto | 12/06/2014

Les commentaires sont fermés.