08/10/2014

Nouveau recteur pour l'uni: à quel jeu jouent les autorités pour écarter le candidat canadien ?

Dans son suivi de la nomination du nouveau recteur, la Tribune précise que le prof. Vinet - tiens, le nom du grand réformateur vaudois - a renoncé à se présenter à cause de son âge (61 ans) qui l'empêcherait de se présenter pour un second mandat - qu'en a -t-il été pour l'actuel recteur Vassalli ? - et pour des raisons liées à sa caisse de pension. Or, ces deux "raisons" ne sont que des prétextes. Il serait intéressant de savoir qui les lui a fait gober.

En tant qu'auteur des amendements de la loi sur l'université permettant de rester au delà de 65 ans et d'obtenir des rachats pour sa caisse de pension, sans même évoquer des compléments salariaux pour des cas exceptionnels, je peux affirmer qu'il suffisait de peu de bonne volonté pour expliquer au candidat canadien que les raisons qu'on lui a données n'étaient que des prétextes qui ont servi à l'écarter.

A quel jeu jouent nos autorités ? Sinon à fermer le champ du possible.

Au surplus, contrairement à ce que j'écrivais hier, je ne suis pas certain que les nettoyeurs puissent être élus à l'Assemblée de l'université pour raisons de responsabilité exercée par un autre département, une situation qui durera aussi longtemps que l'uni ne sera pas propriétaire de ses bâtiments. En revanche, les "petits" électriciens et autres cols bleus peuvent y donner de la voix et voter pour le futur doyen. Acceptable, même pour qui n'est pas maniaquement élitiste ?

Deux précisions pour terminer.

Contrairement à ce que j'écrivais dans ma dernière note, je ne suis pas certain que des nettoyeurs puissent être élus à l'Assemblée de l'université, pour des raisons de partage des compétences entre départements de l'Etat. Raisons pour donner cette compétence en transférant à l'uni la propriété des bâtiments qu'elle occupe, pour en faire des propriétaires comme les TPG et les SIG. Mais peut-on admettre des de "petits" techniciens et autres cols bleus participent à l'élection du recteur, quel que soit le nombre de leurs voix ? A ce degré d'égalitarisme, on se pose des questions. Encore plus quand on étudie la participation desdits corps, de groupes voire de groupuscules aux élections internes qui adorent les listes uniques, surtout du côté des étudiants (CUAE) où l'on adore les monopoles...  

D'autre part, deux chaires de théologie genevoises vont être financées par des fonds privés. Ce qui permettra à l'uni de Neuchâtel de se passer de son historique faculté de théologie. Et d'accepter encore plus son statut d'université non généraliste.

 

00:50 Publié dans Culture, Formation, Genève, Politique, Science, Société - People, Université | Tags : uni, genève | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Quand j'étais petit, les prolos de l'Uni selon le Docteur Weiss , parmi le personnel non académique enregistré comme technicien, on trouve de la racaille ingénieurs informaticiens-électroniciens des biochimistes des biologistes des chimistes encore plus petit des laborantines souvent avec Master ou même PhD venant de pays comme la Tchéquie la Hongrie la Pologne.
chez les administratifs c'est encore pire : des masterisés en administration publique des bibliothécaires documentalistes parfois traducteurs.
Hélas pas de nettoyeurs dont les postes ne sont pas budgétisés au DIP.
Bientôt des gérants de fortune Aebishérisés ...
UN professeur ordinaire peut continuer à diriger des thèses avoir une équipe de recherche comme professeur émérite au delà de 65ans.
Je peux penser que le rachat des primes de retraite était trop cher pour le canadien , vous devriez créer une fondation comme HEI dont le prix de l'écolage devient beaucoup trop élevé pour un grand nombre d'étudiants africains pas forcément musulmans , je vous rassure.

Écrit par : briand | 08/10/2014

Quand on est balayeur à l'uni, il suffirait d'être membre du PS pour obtenir un mandat de recteur !

Mais, c'est encore loupé pour briand, il restera balayeur !

Comme pour les magistrats, Genève exclu la nomination de haut-fonctionnaires hors partis !

Le problème réside dans cette aberration facilitant certaines pratiques floues !!

Écrit par : Corto | 09/10/2014

Excellent! J'adore! :D

Écrit par : Patoucha | 12/10/2014

Je rappelle au Docteur Weiss que la lite des publications dont je suis auteur ou co-auteur est disponible sur le net ou à l'Uni Médecine y compris.
Il semble que le haut niveau éthique du bon Docteur Weiss soit à géométrie variable .

Écrit par : briand | 09/10/2014

Je termine mon intervention en mentionnant que les membres du corps académique ne sont pas fonctionnaires au sens du réglement B5-1.
Pour les petits cela s'avère plus compliqué un certains sont dépendant d'un contrat de droit privé , parce que rétribués par des Fondations à statut Privé même le FNRS, d'autres sont fonctionnaires .Ces personnes peuvent être élues dans les différents conseils "Faculté ou Université. selon des ""quota"de représentation comme les étudiants ou enseignants .
Le modèle :la Loi Faure en France 1968 enfin peu après.
Effectivement j'ai eu l'occasion de discuter généralement assez tard dans la soirée avec des balayeurs de l'entreprise Messerli qui venaient nettoyer le labo .

Écrit par : briand | 09/10/2014

Références please ???

Écrit par : Corto | 09/10/2014

"Références please???"

Demander des références à un analphabète veut se donner de l'importance? :D

Écrit par : Patoucha | 12/10/2014

Quand l'obséquiosité d'un un volontaire non rémunéré, c'est la coutume dans les syndicat, confond rectorat et popote avec les balayeurs immigrés et sans papier, on a fait le tour de la situation avec briance !

Briand, mollo avec les cotons tiges !!!!

Écrit par : Corto | 10/10/2014

Oh zut, trop tard, essayes depuis l'oreille gauche, le trou est plus grand !!

Écrit par : Corto | 10/10/2014

Yves Flückiger, retenez ce nom !

Parce que les tuyaux vont fuiter !!

Écrit par : Corto | 10/10/2014

Tient-tient, l'ex-balayeur des labos de chimies sembles battre retraite, il faut dire qu'entre potes incultes récupérés par certains syndicats, ils font vite monter la sauce, c'est ce qu'on appel, la mégalo-mythomanie-sauteuse !

De la racaille de bas vol !

Écrit par : Corto | 12/10/2014

Docteur Weiss vous en prenez à la CUAE, évoquons la racaille syndicale, le syndicat de l'UNI dont j'ai été longtemps délégué avec Bernard Schneuwly de l'IUFE a été fondé Par Claude Bosssy "administrateur" Jean-Claude Favez"recteur" Jean Daniel Delley " professeur droit
et finalement Ruth Dreifuss .
Je suis le seul à devoir encore balayer l'usine.

Écrit par : briand | 12/10/2014

Si c'est pas beau, en plus la briance de ce type énumère les noms de ceux qui l'ont lâchés comme vulgaire militant de basses castes !

A se demander si le socialisme ne s'est pas inspiré de l'hindouisme !

Encore Briand, je me délecte !!!

Écrit par : Corto | 12/10/2014

Patoucha, malgré les propagandes, il n'y a pas un centimètre carré qui ne soit pas acheté légalement tant par l'état d'Israël que par ses habitants !

En fait, les arabes vendent et veulent récupérer ce qu'ils ont vendu et cela avec le soutient et les mensonges des voyous qui depuis peu se cachent, notamment envers les massacres commis également par des membres du hamas et du fatah en Irak et en Syrie !

L'un d'entre eux est mort, Hamed Mohammed Habashi Handout, en Irak, tué par des kurdes alors qu'il défendait l'un des villages dans lequel il avait participé à des massacres contre des chrétiens et des azedis et également contre des chiites.


et puis, il y a la France socialiste :

L’élu accusé d’insultes antisémites bénéficie d’une promotion à la mairie PS de Vaulx-en-Velin.

Il n’était pas présent, jeudi 9 octobre, à l’occasion du conseil municipal de Vaulx-en-Velin. Ahmed Chekhab était en déplacement professionnel. Mais très vite, son nom a été évoqué et les représentants de l’opposition ont décidé de quitter la salle du conseil en signe de protestation : ils refusent de siéger tant que l’élu, accusé d’avoir tenu des propos antisémites, fera partie de l’équipe municipale.

Dans les faits, Ahmed Chekhab n’est plus adjoint aux sports depuis trois mois. Il avait demandé, dès début juillet, à être déchargé de sa délégation afin de se « consacrer entièrement à la mise en place à Vaulx-en-Velin d’un plan d’action ambitieux de lutte contre le racisme et l’antisémitisme en partenariat avec La LICRA« , avait-il écrit dans un communiqué.

Cette demande a donc été acceptée : par un arrêté du 3 octobre, affiché vendredi 10 octobre, Ahmed Chekhab est nommé adjoint à la citoyenneté par le sport, la culture et la vie associative. Exclu du PS début juillet pour avoir proféré des insultes à caractère antisémite, l’élu municipal va donc bénéficier d’une délégation plus large qu’auparavant.

Jusqu’ici adjoint aux sports, Ahmed Chekhab se voit confier les matières suivantes : « citoyenneté et vivre ensemble », « animations et manifestations sportives, culturelles et associatives », « activités sportives, culturelles et associatives » et « promotion de la citoyenneté et du vivre ensemble dans la culture, la vie associative et les sports de haut niveau ».

Contacté par Le Lab ce samedi 11 octobre, Philippe Zittoun, l’élu visé par les insultes d’Ahmed Chekhab, se dit « choqué, outré, proprement scandalisé » par ce qui peut apparaître comme une promotion. Il ajoute :
Hélène Geoffroy excuse donc l’inexcusable mais en plus elle promeut l’individu. Quelle image pour la ville ? Quelle image pour les enfants ? Maintenant, tout cela dépasse le cadre des insultes. Hélène Geoffroy défie clairement le PS. Quand je vois que des députés dits ‘frondeurs’ ont été sanctionnés parce qu’ils ont critiqué la politique du gouvernement, est-ce que le parti va sanctionner cette ‘frondeuse-là’ ? Elle met le feu, clairement.

Depuis juillet, Ahmed Chekhab ne gérait plus les dossiers sportifs, comme l’a confirmé au Lab l’entourage de la députée-maire PS de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy. Mais, officiellement, un adjoint ne pouvant être sans délégation, Ahmed Chekhab était toujours en charge des sports et continuait, à ce titre, à toucher ses indemnités d’élu.

Un proche d’Hélène Geoffroy détaille l’activité d’Ahmed Chekhab depuis juillet :
Il a travaillé sur un dispositif territorial pour présenter un plan de lutte contre les discriminations. Il l’a fait en tant qu’élu de Vaulx-en-Velin.
Fin mai, furieux après l’annulation d’une course à laquelle devait participer 800 enfants, celui qui n’était encore qu’adjoint aux sports avait interpellé le président du club d’athlétisme local Majid Diri. Dans un enregistrement de cet échange, on entendait l’élu menacer le président du club. Puis, il avait lancé des insultes antisémites :
Tu me parlais des sionistes. Tu veux Zittoun ? Tu veux un juif ? Tu veux Zittoun ? Tu veux ça toi ? C’est ça que t’aime ! T’aimes pas quand les gens qui te ressemblent sont en place et veulent t’aider. Tu préfères un enculé qui te nique bien. C’est ça ce que tu veux. Tu préfères Philippe. Tu aimes bien Zittoun.
Ahmed Chekhab fait aujourd’hui l’objet de poursuites pour injures publiques à caractère raciste.

Écrit par : Corto | 12/10/2014

Avez-vous vu la nouvelle acquisition de Mme. Calmy-Rey au ch. de Rieu acheté 4,5 millions et estimé le double ?

En plus de ses autres résidences à ne pas piquer des vers !!!

Écrit par : Corto | 22/10/2014

Monsieur Weiss, à l'évidence vous n'avez pas toutes les infos utiles concernant l'Assemblée de l'Université et son fonctionnement. Les nettoyeurs ne font pas partie de l'AU car ils sont, pour la plupart, employés par des entreprises externes. Tous les membres de l'AU doivent faire partie de l'UNIGE.
D'autre part vous êtes méprisant envers les personnes qui constituent le personnel administratif et technique (PAT). En effet nous faisons partie intégrante de l'UNIGE et à ce titre nous sommes légitimés pour élire notre futur recteur au même niveau que les étudiants, le corps intermédiaires et les profs. Nous ne constituons pas une masse de gens sans cerveau !!! En effet dans le PAT il y a des biologistes, des physiciens, architectes, techniciens, secrétaires, cadres, etc. C'est donc un panel des plus riches en terme de diversité et "d'intelligence"!!!!
Vos propos sont dénigrants et insultants et je regrette que l'image du PAT que vous avez et que vous véhiculez soit aussi négative.
Mais quand on est ignorant, on peut raconter n'importe quoi.
AD

Écrit par : dupre | 31/10/2014

"D'autre part vous êtes méprisant envers les personnes qui constituent le personnel administratif et technique (PAT)"

Allez chialer dupre, c'est affreux, horrible et vive l'entreprise, c'est à dire, 3 fonctionnaires pour 50 temporaires, 3 fonctionnaires prêts à toutes les bassesses pour sauver leurs acquis !

Dupre, c'est vous qui mépriser les travailleurs, parfois des sans papiers refourgués par d'autres filières aussi bien à gauche, voulez-vous continuer ce débat "technique" en ce qui concerne l'Uni-Genève et ses catacombes ?

Écrit par : Corto | 02/11/2014

Les commentaires sont fermés.